Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 août 2008 4 14 /08 /août /2008 12:10

Pourquoi deux personnes se tiennent par la main? Amoureux? amis? parents? Ce signe de possession ou de tendresse, une main au contact d'une autre main, ce simple signe signifie beaucoup. De simples amants refuseront ce contact, signe d'amour. Des parents l'exigeront, signe de protection. Des amis oseront lorsque les relations se sont approfondis. Il en est de même pour les amoureux. Cette recherche de contact semble être aussi une déclaration faite au monde entier : "je suis avec cette personne." Si un couple se contente de marcher côte à côte sans aucun contact, les passants ne peuvent pas comprendre la relation qui unit ces deux êtres. On peut même chercher à charmer ou séduire alors que ces deux personnes-là ne sont pas libres. Une simple main au contact d'une autre main veut dire beaucoup.
Ce doux geste, ce contact sensuel...

Repost 0
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 18:00
A votre avis, que signifie ce mot de "freudreuse"?

Mot créé par Dany Boon : le mot Freudreuse a été utilisé dans son sketch sur la lecture. Pour illustrer son propos, Dany Boon propose la lecture d'un extrait d'Arlequin, le champion de l'amour. Pour qualifier Sandy allongée sur la feurari rouge, l'auteur utilise le mot de sulfureuse. Mais Dany lit "freudreuse"! Alors pensez-vous que freudreuse est un synonyme de sulfureuse? Dans ce cas-là, quelle est la définition de freudreuse?
Repost 0
11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 11:56

Exprimer ses sentiments, exprimer ses ressentiments, partager sa colère ou son bonheur, dire ce que l'on pense... C'est compliqué parfois difficile! Et en même temps, après avoir accompli un tel acte, on avance. C'est comme une étape! On a franchi un col et le vélo est prêt à redesendre. A choisir soit on laisse les roues libres de nous mener en bas ou on peut maîtriser la vitesse et diriger son véhicule.

J'ai déjà entendu des reproches sur ma propension à dire ce que je pense. J'ai donc appris à me calmer. Pourtant j'ai un visage si expressif que lorsque je réfléchis (ou que je me prends la tête) ça se voit forcément. Les personnes qui m'entourent et qui s'inquiètent me demandent de partager et d'exprimer mes pensées. Et là un sentiment de culpabilité m'envahit : MAIS pourquoi j'ai pensé ca!!!!??? Du coup on en parle et ca fait du mal et du bien de discuter de ce sujet dont j'aurai préféré ne jamais y penser! (holy shit!) A la place de me torturer toute seule dans ma tête, je le blesse. De ce dialogue en roues libres, il en est ressorti des informations tres intéressantes et un renforcement de nos liens. J'ai peur de lâcher les pédales... Mais il est là et m'aide à chaque fois!

Repost 0
8 août 2008 5 08 /08 /août /2008 18:09
La honte! 26 ans ! Et elle a peur des orages. Elle sursaute aux moindres bruits et ne peut faire l'oeil de la nuit si éclair et tonnerre jouent en choeur... On dirait une gamine qui a besoin de se blottir dans les bras de son père quand l'orage arrive. D'ailleurs, son angoisse est la même quand elle va assister à un feu d'artifice. Elle ferme les yeux en entendant le bruit des pétards. Tu as quel âge? 6 ans? allez regarde! C'est beau, non? Tu assumes beaucoup de choses, tu maîtrises même d'autres mais ça... Ca te fait peur! Idiote!
Repost 0
7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 10:29
je me doute que je ne suis pas la seule dans ce cas! Mais faire des heures sans compensation, c'est fatigant et frustrant. Mon entreprise nous donne la possibilité de les récupérer. Entre les RTT, les jours de vacances et les jours de récupération, on se demande quand est-ce qu'on bosse!

Certains mettront ce désagrément sur le compte du passage au 35h. C'est toujours la faute des autres. Finalement, il faut éviter de nous faire trop travailler et répartir mieux le temps de travail. Certains viendront tôt le matin, d'autres tard le soir, et avec la semaine à 35h et une répartition du travail efficace, on s'en sort, non?

Au lieu de cela, le gouvernement actuel préfère une régression sociale avec la suppression à coups de réformette des lois Aubry. Histoire de nous faire croire que les heures supp seront payées en tant que telles! La bonne blague... Du coup, je ne suis pas très étonnée que les Français jouent de plus en plus aux jeux de hasard. Envie de gagner plus sans faire des heures supp non payées!
Repost 0
6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 16:59

Envoutant. Enivrant. Troublant. La tête me tourne. Mes jambes deviennent molles. Elles n’arrivent plus à me porter. Mettre un pas devant l’autre devient une épreuve de tous les instants.

Quelle est la cause de cet état ? L’alcool ? Une drogue ? En fait non, c’est beaucoup plus simple et tellement plus fort. Un baiser. Ses lèvres contre les miennes. Un baiser long, tendre et langoureux. Le monde environnant se trouble, disparaît dans un nuage. Sa bouche est délicatement dessinée. Son contact m’emmène dans des contrées inconnues où tout me semble doux et tendre. Le retour sur la terre ferme semble impossible. Quand nos lèvres se sont détachées, je me suis plongée dans ses yeux pour prolonger mon état cotonneux d’extase.

 

Sa main s’est posé sur ma hanche. Frisson. Chair de poule. Les larmes me montent aux yeux. Pourquoi un moment de plaisir comme ce baiser doit-il prendre fin ? peut-être pour savoir l’apprécier. Ou peut-être pour avoir envie de recommencer.

Repost 0
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 10:22
Donna Summer nous offre avec cette chanson les premiers orgasmes radiophoniques... En pleine effervescence de la révolution sexuelle, les différents arts expriment la libération des corps et la découverte du plaisir partagé. C'est à la même époque que Lady Marmelade demande "voulez-vous couchez avec moi ce soir?" Que Emmanuelle devient l'anti-vierge et que Marlon Brando aime une très jeune fille dans le film Le dernier Tango à Paris de Bernardo Bertolucci. A cette époque, la sexualité est un moyen de provocation (non une provocation du désir, mais la provocation d'une révendication et d'une révolution).

Make love, not war... Utilise ton corps comme source de plaisir et non comme chair à canon. Au début de la révolution sexuelle, le corps est un outil de revendication : c'est une pancarte ambulante très visible : cheveux longs ou nudité, ou bien sit-in... Tous les moyens sont bons pour exprimer ses positions. Mais le plus important c'est que cela reste non violent. Pourtant à la fin de la révolution, les années passant, que reste-t-il? des abus de drogues? d'autres guerres? et en se défaisant des règles puritaines, la société en a créé d'autres! Le plaisir a tout prix! Le sexe est devenu une marchandise. Emmanuelle a ouvert la porte à la pornographie à grande échelle. Alors que l'érotisme peut être artistique, la pornographie est une industrie.

Le corps est devenu une propriété qu'on désire maîtriser : sa taille, sa forme, son poids, son look, sa couleur... Ses sensations, ses désirs... Mais le corps ne se laisse pas maîtriser si facilement. il reprend souvent le dessus et nous rappelle que le plus important dans la vie ce n'est ni la beauté, ni le plaisir, ni l'argent mais bien la santé!
Repost 0
4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 19:10
Histoire lue dans Marianne n°588 du 26 juillet au 1er août

Un chat a fait 720km... par voie postale. Il avait quitté l'appartement de son propriétaire pour s'introduire dans une maison voisine, puis s'était glissé dans un carton contenant un siège auto prêt à être expédié. ni vu ni connu, le colis est fermé et expédié. Parti de Bavière, l'animal a parcouru environ 720 km pour arriver en Rhénanie du Nord. C'est la voisine qui a prévenu son propriétaire à l'arrivée du paquet. Etonnante façon de se faire la malle...
Repost 0
30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 12:45
Quel voyage autant pour le personnage que pour les spectateurs. Vu sur grand écran, on se régale des paysages, des couleurs, des images, des rencontres et des personnages.

Il s'agit l'adapation du roman Voyage au bout de la solitude, écrit par Jon Krakauer en 1996, et relatant l'histoire de Christopher McCandless. Heureusement que les traducteurs n'ont pas traduit le titre du film. Dans le film, Into the wild est parfois traduit dans la nature parfois dans la nature sauvage. Ca sous-entend être laissé dans la nature, c'est à dire dans les contrées des Etats-Unis et dans l'inconnu.
Alex Supertramp (qui signifie selon les sous-titres le super-vagabond) naît dès la fugue de Christopher McCandless. Le film nous montre les différentes étapes de la vie d'Alex dans sa vie de vagabond. Bien sûr, Chris n'est pas exclu ni rayé de sa nouvelle vie... Mais le film se divise en chapitre intitulé : naissance, adolescence, âge adulte... en fonction de l'évolution d'Alex et de ses expériences.

C'est un film riche en expériences autant pour les personnages que pour les spectateurs. On sort de la salle la tête dans les nuages, les jambes en coton et l'esprit tout retourné. La vie d'Alex est comme la vie de chaque humain même s'il refuse les contraintes de la vie d'un contemporain de 1992 (boulot, réussite social, matérialisme), il se trouve confronté à l'obligation de manger, de marcher et de dormir. Il s'attache à certaines rencontres et refuse des liens trop forts qui l'empêcherait d'atteindre son but : l'Alaska. C'est admiratif et blessant autant pour lui que pour les gens qui s'attachent à lui. C'est d'ailleurs avec la faim ce qui le fera souffrir quand il sera arrivé en Alaska : la solitude. Il écrit et crée différents personnages. Comme toute vie humaine, il est bon d'alterner des moments de vie commune et de solitude. Choisir de partir seul sur les routes lui convient mais il est triste de finir seul.
Repost 0
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 21:21


C'est moi qui l'ai fait! Pour mon neveu Joshua... Le paletot est reversible, à l'intérieur c'est rayé jaune et blanc!
Repost 0

Présentation

  • : Lili, la Freudreuse
  • Lili, la Freudreuse
  • : De l'écriture, de la réflexion et un soupçon de légèreté pour un plat qui se mange à toute heure de la journée
  • Contact

Recherche

Catégories