Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 19:05

Pour 4 personnes :

  • 280 g de riz Arborio ou riz rond
  • 2 oignons
  • 1 l d’eau
  • 2 cubes Maggi, "bouillon basilic et huile d’olive"
  • 20 cl de vin blanc
  • 600 g de pavé de saumon frais
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 2 cuillères à soupe de secret d’arômes (Herbes en poudre au rayon épices)
  • 1 cuillère à soupe d’ail en poudre
  • 20 cl de crème liquide
  • parmesan râpé

1. Faites bouillir l’eau et placez-y les cubes Maggi pour obtenir un bouillon. Détaillez les oignons en lamelles. Coupez le saumon en cubes en ôtant les arrêtes si besoin est.

2. Dans une poêle faites chauffer 2 cuillères d’huile d’olive et faites y revenir 1 minute les oignons. Ajoutez le saumon, salez, poivrez, ajoutez l’ail et les deux cuillères à soupe de secret d’arômes. Faites-le rissoler 3 minutes puis baissez le feu. Déglacez avec 15 cl de vin blanc et laissez cuire tout doucement avec un couvercle pendant 20 minutes.

3. Pendant ce temps, dans une autre poêle faites chauffer 2 cuillères à soupe d’huile et placez-y le riz. Mélangez le pour imbiber les grains d’huile jusqu’à ce qu’ils deviennent translucides. Versez une louche de bouillon au basilic et le reste de vin blanc. Laissez le riz l’absorber puis ajoutez une autre louche du bouillon et ainsi de suite jusqu’à épuisement. Cela durera environ 20 minutes.

4. Une fois le riz presque cuit, ajoutez-lui la préparation saumon-oignons. Mélangez les deux préparations, ajoutez la crème liquide, 2 cuillères à soupe de parmesan et laissez mijoter 5 minutes, en remuant de temps en temps. Le riz doit être tendre. Salez et poivrez de nouveau si nécessaire.

5. Servez le risotto très chaud saupoudré de parmesan râpé ou en copeaux.

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 23:01

Ce soir-là, j'avais envie d'un restaurant un peu chic, un peu gastronomique. Cela faisait un an que nous avions signé notre PACS. Nous sommes partis balader dans les rues de Paris, dans le quartier derrière Bastille. Nous sommes arrivés rue Guillaume Bertrand un peu au hasard.

Après nous être assis, la serveuse nous a demandé comment nous avions connu le restaurant. C'est simplement la carte extérieure qui m'a donné envie de rentrer. Des entrées et des plats alléchants. La formule entrée-plat-dessert coûte 29,50 €.

Pour patienter le chef nous a offert un petit amuse-bouche. Sur une ardoise, nous avons découvert un nem au homard à côté d'une mini-soupière avec une soupe au poivron. Cela nous a donné l'eau à la bouche pour la suite, tellement c'était bon.

J'ai pris en entrée des gambas panées à la noix de coco avec une sauce à la mangue. Un délice. Mon chéri avait devant lui, un ramequin avec un chèvre avec des oignons confits. Un mélange surprenant et très très bon.

En plat principal, mon amoureux avait un pavé de bœuf avec des lasagnes aux cèpes. Il n'en a pas laissé une miette. J'avais une assiette bien pleine avec une sole entière, des mangues poêlées et une purée de patates douces (de couleur orangée). J'avoue que j'ai laissé les arêtes. Je me suis régalé. On s'est demandé si le dessert tiendrait les promesses. Dès que la serveuse a donné la liste des desserts, mon chéri a très vite pris sa décision : la mousse au chocolat. Elle a été servie avec une demi-poire pochée. Là encore l'assiette a été laissée vide. Moi je suis restée sur ma lignée avec la mangue. J'ai choisi un trio de fruits exotiques. Le dessert était beau, avec les fruits coupés en petits morceaux, de la chantilly maison aromatisée et une tuile sur le dessus. Encore un délice.

A la fin, nous avons échangé quelques mots avec la serveuse mais également avec les chefs qui étaient sortis fumer une cigarette. Je leur ai dit le plaisir que j'avais eu pendant ce repas. De bons produits, des chefs aimant créer et nous faisant partager leur plaisir de la gastronomie.

Un vrai bon restaurant !

Les Mandibules

5 rue Guillaume Bertrand

75011 Paris

Tel : 01 48 05 08 63

Les Mandibules
Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 23:35

A la fin de ma journée de travail, j'ai été rejoint par mon compagnon pour sortir au restaurant. Il avait en tête des propositions de restaurant africain ou créole. Nous avons fini par trouver, après quelques hésitations, le restaurant Coco de mer, les Seychelles à Paris.

Le temps était maussade à Paris. Grisaille et pluie fine. Alors ce restaurant nous a tout de suite dépaysé. Sable au sol. Une allée en bois pour que le service fasse sans difficulté.La serveuse a arboré un sourire toute la soirée. Elle était très agréable, soucieuse de notre avis sur les plats.

Passons à la nourriture. Nous avons opté pour un menu entrée-plat-dessert à 23€. En entrée, nous avons dégusté des acras présentés sur une feuille de salade. C'était plutôt bon. En plat, nous n'avons pas choisi la même chose. Mon compagnon a choisi un plat avec des saucisses et du riz aromatisé à la sauce de tomate et des épices. Quant à moi, j'ai pris du poulet avec du riz à l'ananas et au citron. Je n'ai pas été emballé par mon plat. J'ai trouvé que le poulet n'était pas assez cuit et que la douceur de l'ananas n'était pas détectable à cause des morceaux de citron vert. Et comme je n'y voyais pas grand chose, j'ai tardé à finir mon plat Le plat de mon compagnon était bon. Mais plutôt simple. Nous avons pris le même dessert : de la glace à vanille recouvrait des bananes un peu brunies. Mon chéri s'est régalé, moi bof.

L'ambiance du restaurant était donnée par le décor qui amène vraiment dans les îles. Ce soir-là, la musique était un best of de David Bowie. C'était sympa, mais pas typiquement une musique des Seychelles. Je crois que je préfère Bowie... même si cela aurait pu amener un plus.

Le bilan est du coup assez mitigé. C'était une soirée sympathique, un cadre agréable, une nourriture correcte (pas aussi savoureuse que je l'espérais).

Coco de mer

34 boulevard Saint Marcel

75005 Paris

Tel : 06 20 26 77 67

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 20:43

Ce restaurant situé au cœur du centre ville d'Avignon n'est pas dans un rue très passante. La rue du Chapeau Rouge n'est pas très loin de la place Pie. Surtout quand on passe, cela ne ressemble pas à un restaurant mais plus à un bric à brac ou à un antiquaire.

Quand on finit par y entrer et s’asseoir, on est bien reçu. Mon compagnon a échangé quelques mots avec beaucoup d'humour avec le chef. Un menu à 18 € est composé d'une entrée et d'un plat. Nous n'avons pas choisi la même chose. En entrée, j'ai goûté un feuilleté au fromage. Mon compagnon a choisi des doigts de fatma. Rien de léger, mais c'était bon. En plat, j'ai moins hésité, j'avais très vite choisi le carry de crevettes. Les crevettes n'étaient pas décortiquées. Donc j'en avais plein les doigts à la fin. C'était vraiment bon. En face de moi, il y a eu une assiette de raviolis, sauce au bleu. Quand l'assiette fut vide, j'ai entendu "j'en mangerais bien une deuxième !" Seul mon compagnon a pris un dessert. Là, j'émettrai un bémol, même si je n'ai pas goûté, je constate que c'est encore des feuilles de bricks (comme nos deux entrées) et l'intérieur est une crème que je suppose pas très légère. Mon compagnon semble avoir apprécié.

Ce restaurant est très agréable, déco façon antiquaire, repas délicieux et service très sympa.

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 22:17

Je suis allée deux fois dans ce restaurant. Une première fois, j'avais rendez-vous avec un jeune homme. Je me souviens avoir mangé un plat de gnocchis. Je me suis un peu forcée à finir et surtout je me souviens avoir eu du mal à digérer. C'était lourd. 

Cette première expérience était il y a environ dix ans. Je ne peux pas vous dire si le chef du restaurant a changé. En tout cas, le nom est resté le même. J'y suis retournée ce midi avec mon chéri. Sans trop se casser la tête, nous avons pris la formule déjeuner avec entrée plat et dessert. En entrée, nous avons pris la même chose du jambon de pays roulé et farci de fromage. J'ai eu du mal à finir. En plat, j'ai choisi le risotto aux fruits de mer et mon chéri a choisi un gratin de pâtes sauce au gorgonzola. Le risotto était mal fait. Normalement un risotto est crémeux et là rien de crémeux du tout. Il y avait des rougets, à peine cuits, des moules pas terribles. Heureusement les seiches étaient pas trop mal. Quand on a voulu avoir un café gourmand en dessert, cela n'était pas proposé. Mon chéri a opté pour un délice café et moi une crème brûlée. Quand je l'ai vu faire encore une grimace, je me suis dit que ce repas était vraiment râté. Je n'ai pas été emballée ni déçue par mon dessert. A mon avis, ce dessert n'était pas fait en cuisine, mais il a juste été acheté tout prêt. Après la déception du repas, il a fallu digérer... j'avais l'estomac plombé. 

Les deux expériences n'étaient vraiment pas agréables. Donc je ne recommanderais pas ce restaurant. J'ai entendu deux jeunes femmes à la table d'à côté complimenter le chef. Elles ont raconté venir régulièrement et toujours se régaler. Je n'ai pas compris... 

O Sole Mio
23 rue de la Croix
84000 Avignon 

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 18:15

J'avais découvert ce restaurant le 5 septembre 2010 lors d'une ballade aux Buttes Chaumont. Souvenez-vous !

Pendant ces vacances de Noël, nous sommes partis de Bastille pour aller au cimetière du Père Lachaise. De là, nous avons remonté la rue des Pyrénées vers les Buttes Chaumont. La nature a repris le dessus comme la dernière, j'ai eu faim et envie de faire pipi. L'idée de retourner chez Don Pepe s'est vite imposée. C'est toujours aussi : des pizzas avec une bonne pâte et une garniture délicieuse. En tout cas, je me suis régalée, je sais que mon chéri lui n'a pas trop apprécié sa pizza. Ce qui nous a le plus surpris c'est la nouvelle décoration du restaurant. Dans des tons rosés et des beiges, nous ne reconnaissions plus la salle de notre dernière visite. C'est sympathique. Assez gai.

Une adresse à reconnaitre pour les personnes qui passent par les Buttes Chaumont

Don Pépé Pizza cacher

14 rue Manin

75019 Paris

01 42 01 80 06

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 21:46

Dans le panier AMAP de cette semaine, il y avait des navets longs. Enfin, au départ, je ne savais pas du tout ce que c'était et c'est une collègue d'après ma description qui m'a annoncé le verdict. C'est cette même collègue et amie qui m'a conseillé d'utiliser les navets et les carottes en purée pour accompagner du magret de canard. J'ai fait cuire à la vapeur les deux légumes 45 minutes coupés en tranche. J'ai dû partir pour un rendez-vous médical. Mon chéri a pris le relais. il a réduit les légumes en bouillie, a ajouté du lait. A mon retour, il a coupé le magret en tranche et les a poëlées. Nous avons dressé l'assiette. Et là en goûtant les deux purées, méga déception. Les carottes datant de plus d'une semaine, étaient amères. Et le navet, ben c'est du navet, c'est pas super bon. Entre temps les tranches de magret avaient refroidies... Cela reste de la bonne viande. Les purées, elles, sont parties à la poubelle. Nous avions des restes de spaghettis de la veille qui ont accompagnées parfaitement notre canard.

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 21:20

En discutant à la pause de midi, on évoque parfois des idées de recette. C'est ainsi que j'entends parler d'une crème de betterave. Du coup, j'ai fait cuire plus d'une heure la betterave. A la fin de la cuisson, j'ai ajouté un demi petit billy, deux gousses d'ail, un peu d'herbe de provence, du piment de Cayenne, du sel et du poivre. J'ai mixé le tout avec un mixeur plongeur pour obtenir une crème betterave toute rose. C'est plutôt bon, à part une chose, une gousse d'ail aurait suffit car c'était très relevé et trop aillé. Donc à refaire, c'est simple, vite fait et joli. Mais avec une seule gousse d'ail, c'est plus digeste et plus doux.

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 11:35

 

1 kg de courge Butternut préparée (vidée et épluchée si nécessaire) - 1 cube de bouillon de légumes - 200ml de lait de coco - 2 pincées de cannelle en poudre - sel et poivre

  • Couper la courge Butternut  en morceaux. Dans une cocotte minute (ou une large casserole) les recouvrir d'eau et ajouter le cube de bouillon de légumes. Fermer la cocotte et cuire sur feu vif. Lorsque la soupape commence à faire du bruit, baisser le feu et faire cuire durant 10 à 15 min. A la casserole, faire cuire jusqu'à ce que les morceaux soient tendres. Je n'ai pas de cocotte minute donc c'est dans une cocotte normale que nous avons fait cuire la courge. Mais cela ne change pas grand chose en fait.

  • Récupérer les morceaux de Butternut. Ne pas jeter l'eau de cuisson! Dans un récipient adapté, mixer les morceaux de Butternut et le lait de coco tout en ajoutant petit à petit de l'eau de cuisson jusqu'à obtenir la consistance souhaitée. Ajouter la cannelle en poudre. Je pensais utiliser un robot de cuisine et puis finalement, j'ai versé le lait de coco dans la cocotte et nous avons mixé avec un mixeur plongeur. Mon chéri a pris le temps de bien mixer tous les morceaux.

  • Assaisonner de sel et de poivre au goût. J'ai rajouté juste un peu de sel et du fromage râpé. Nous n'avons pas ajouté de cannelle (épice absente de nos placards). Mais cette recette toute simple est un délice.

     

    Recette trouvée sur une affaire de goût

     

 

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 19:33

Dans un décor ancien (affiche des années 30, boîtes des années 50 et autres petits bibelots), nous mangeons de la gastronomie française et bien sûr lyonnaise.

Le midi, sont proposés des menus à prix abordable (mini à 16€).

Le soir, deux menus sont proposés à 28,50 € et 35 €. Cela dépend de votre faim. 

 

Nous avons opté pour la totale : entrée, plat et dessert. Tous les deux nous avons dégusté une entrée des quenelles. Nous n'avons pas laissé une goutte de sauce. C'était fin. Le plat que j'ai pris était du cabillaud avec une piperade et mon chéri a choisi le plat typique du restaurant, une fricassé de poulets sauce aux champignons. Un régal. Des aliments très goutus ! Mais on ne s'est pas arrêté là. Nous avons fini avec un petit dessert. Je me suis régalé avec une mouse au chocolat et du caramel chaud. C'était un délice. En face de moi, j'ai vu une tarte au chocolat avec une sauce qui a disparu en quelques minutes. Elle a été engloutie. 

 

Le restaurant est aussi connu pour son chef et sa présence dans la salle. Il discute avec les clients. Il fait des blagues. Pas toujours de bons goûts d'ailleurs. Mais c'est marrant. Cela fait partie du charme du lieu. Par contre, une fois où j'ai mangé dans ce restaurant avec les copines du bureau, nous l'avions plutôt lourd dans ces blagues et ces remarques. En tout cas, cela n'a rien gaché au bon goût des plats mijotés.

 

Le Bistrot lyonnais

154 rue Carreterie

84000 Avignon

04 90 85 17 41

 

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article

Présentation

  • : Lili, la Freudreuse
  • Lili, la Freudreuse
  • : De l'écriture, de la réflexion et un soupçon de légèreté pour un plat qui se mange à toute heure de la journée
  • Contact

Recherche

Catégories