Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 20:36

J'avais une recette de référence. Avec du porc, du caramel, de la sauce soja et du nuoc man, des germes de soja, des champignons noirs, du gingembre et des 5 épices. C'était une recette transmise par ma mère et que j'appréciais réaliser.

 

Et ce jeudi, j'ai voulu tenter une nouvelle recette. J'ai choisi une recette proposée par Julie Andrieu dans le livre "Julie cuisine le Monde." La recette est vraiment différente. Bien sûr il y a du porc. Mais la sauce est composée de sauce soja, de lait de coco, gingembre, caramel, piment de Cayenne et coriandre. 

 

Ce soir-là, j'ai reçu mes amies d'enfance. C'est une soirée très agréable. L'entrée, j'ai proposé des nems. Mon porc au caramel était accompagné de riz thai. J'ai été très surprise du résultat. Aucune comparaison entre les deux porcs au caramel. Le nom est le même, mais le goût n'a rien à voir. La coriandre et le piment de Cayenne donne un plat plus relevé. Le lait de coco adoucit le tout. Plutôt contente d'avoir découvert cette nouvelle recette. 

 

Juste un clin d'oeil à mon amie qui nous a proposé un dessert délicieux : compote de poire avec une poire en morceau et dessus du mascarpone. Un régal. Merci !

 

Un autre grand merci à mes collègues qui m'ont offert ce recueil de recettes : Julie cuisine le Monde. Un livre qu'on adore feuilleter et qui contient des recettes faciles à réaliser.

Repost 0
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 22:00

Avec le nombre de carottes qu'il y avait dans le frigo, il fallait trouver un plat pour les utiliser. Et tant qu'à faire, je voulais choisir un plat avec de la viande. Lors de mes courses, je vois un monsieur du magasin installé de nouvelles viandes. Je me permets de lui poser une question. Je lui demande quelle viande est la plus adaptée pour un plat mijoté. Il m'a très bien conseillé.

J'ai pris 400 g de viande et mis autant de carottes. J'ai commencé par couper les viandes et les carottes. Dans la poêle, j'ai fait revenir des échalottes, puis j'ai mis la viande à cuire. J'ai ajouté une cuillère de farine. Dès que la farine semblait incorporé, j'ai ajouté les carottes et le bouillon de viande. J'ai laissé mijoter 2h30. J'ai fait réchauffer le lendemain vingt minutes supplémentaires. Au final, le plat était très bon, avec une bonne sauce épaisse.

 

J'appréhendais de faire un plat aussi classique, mais le résultat est plutôt agréablement surprenant et simple à réaliser.

Repost 0
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 12:28

J'avais découvert ce restaurant, il y a 5 ans, avec mon meilleur ami François. Nous étions dans la salle du fond, pas très bien assis, mais nous nous étions régalés. Je me souviens que nous devions nous lever pour choisir les verrines pour l'entrée, le plat mais aussi pour les verrines de dessert.

 

A l'occasion d'une soirée entre collègues, le 18 octobre, j'ai proposé d'aller dîner dans ce restaurant. Nous étions quatre femmes. Nous étions installées à une table près de la caisse et près du buffet. Nous avons sélectionné une bouteille de vin Sablet de 2009, délicieux. Nous avons choisi une formule avec 3 verrines en entrée et 3 en dessert à 17,60 euros. Vraiment pas cher et on se régale vraiment.

J'étais assise sur une banquette. Face à nous, les chaises étaient transparentes et une petite originalité avec un foulard noué dans le dos. Les sets de table étaient très jolis, mais aussi les lampes. En fait, nous avons passé un certain à admirer les choix de décoration de notre hôte.

 

Les entrées, les plats et les desserts nous ont régalé. Le restaurant propose du fait maison avec des fruits et légumes frais. Nous y sommes retournés hier avec une collègue supplémentaire. Le restaurateur nous a proposé d'autres verrines, les mêmes types de viande mais des légumes différents. C'est très bien cuits et cuisinés. La deuxième fois nous avons eu d'autres serveuses et à chaque fois, c'est très agréable.

 

Une adresse très sympa où venir entre amis.

 

Restaurant Art et Buffet situé au 19 rue des 3 faucons à Avignon.Tel : 04 90 82 23 69.

Repost 0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 22:28

Restaurant situé au 54 rue Guillaume Puy à Avignon

 

Je vais plus facilement parler de ce restaurant que j'y suis allée deux fois en quinze jours et dans des circonstances différentes.

La première fois mon chéri et moi avons dégusté un repas complet un vendredi soir. La salle était quasiment vide avec seulement un couple et nous deux. La serveuse est très sympathique et souriante. Nous avons pris un menu à 26 euros avec entrée, plat et dessert. Et dès l'entrée, nous nous sommes régalés. Il avait choisi le risotto et moi des gambas avec une soupe au potiron. Les entrées nous ont impressionnées. Elles étaient vraiment fines et délicieuses. Du coup, le plat a eu du mal à tenir le rythme. Ils étaient bons, mais pas à la hauteur des entrées. Mon homme avait choisi des morceaux de boeuf façon pot-au-feu et j'avais pris du cabillaud sur fond de chou. J'avoue qu'à la fin de mon assiette, j'en avais un peu marre du chou. En dessert, nous avions choisi la même chose. Et là, j'ai vu un gourmand se régaler. J'étais un peu gavée par les plats précédents, donc je n'ai pas autant apprécié le dessert, mais je reconnais sa finesse. Au final, nous avons de très bons souvenirs de ce repas.

 

La seconde fois, ma mère a pris sa pause de midi avec moi au restaurant. Nous avons choisi les mêmes plats, le menu du jour à 13,50 €. Un seul plat : un risotto avec un pavé de saumon et une sauce gambas-homard. C'était très fin et délicieux. Nous avons vraiment apprécié ce plat. En dessert, c'était un gateau au fromage, avec des pommes caramélisés et une boule de glace vanille. C'était là encore très bon. Un petit café pour terminer et voilà deux déjeuners pour 30 €. Une pause d'une heure, avec la même serveuse toujours aussi serviable. Elle m'a reconnu d'ailleurs. Nous pouvons rencontrer le chef en fin de service, toujours intéressé par notre avis sur son menu.

 

Côté déco, j'ai aimé la sobriété. Tables carrées, verres et couverts simples et jolis. Par contre, le choix des tableaux me laisse sceptique, je ne comprends pas tout... Je laisse à l'appréciation de chacun.

 

Le restaurant est très récent, ouvert en été 2010. Le chef Damien Demazure propose une gastronomie fine. Un restaurant que je conseille à ma famille et mes amies.

 

L'atelier de Damien

54 rue Guillaume Puy

84000 Avignon

Tél : 04 90 82 57 35

Repost 0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 20:39

Alors là, c'est une tentative désespérée de ne pas jeter du lait concentré à la poubelle. Sans envie de faire un clafoutis avec des fruits d'hiver. J'aurais bien mis des cerises ou des abricots, mais ce n'est pas de saison. Et il ne fallait pas garder ouvert ce lait concentré plus de trois jours. Mission : sauver la boîte entamée.

 

Recherche d'idée et puis une envie pointe son nez. Un flan au caramel.

 

Pour 4 personnes :

3 oeufs

90 g de sucre

40 g de farine

1 sachet de sucre vanillé

Caramel

1/4 de litre de lait concentré

1/4 d'eau.

 

Mélanger oeufs, sucre, farine et sucre vanillé.

Faire chauffer le mélange eau et lait concentré. La recette originale est avec 1/2 litre de lait. A voir selon ce qu'on a sous la main.

Ajouter le lait chaud à la préparation en fouettant.

Tapisser le fond du plat de caramel et verser la préparation. J'avais hésité sur le choix du plat à four. C'est ma coloc qui m'a conseillé d'utiliser son plat à souffler. Ca fait joli, un fond de caramel, une préparation dans un joli plat rouge.

Enfourner à 180°C pendant 30 à 40 minutes.

Laisser au réfrigérateur au minimum 3h (au mieux la nuit).

 

Nous avons dégusté le flan au caramel le lendemain midi. Je l'avais laissé cuire 40 min et il était légèrement trop cuit. Mais le fait d'avoir mis le lait concentré avec de l'eau n'a pas rendu le résultat écoeurant au contraire c'était comme si nous avions du lait. Tentative plus réussie.

Repost 0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 16:18

IMG_0121.JPGJe passe quelques jours chez mon père et il lui est venu l'idée sympathique de cuisiner un wok. Accompagnée de ma belle-mère et de mon père, j'ai cuisiné un plat riche en saveur. En fait, disons plutôt que nous avons détourné une recette trouvée dans un livre.

 

Première étape à tout wok : la préparation des ingrédients. Devant être coupés en petits morceaux, les ingrédients sont preque le plus long de la préparation. Ma belle-mère hachait les 2 gousses d'ail que j'avais épluchées. Mon père décortiquait les crevettes pendant que je coupais un morceau de boeuf en petits dés. Ensuite, il a fallu s'occuper de couper un poivron rouge en lamelles, éplucher et râper le gingembre. Les nouilles étaient trempées dans un saladier avec de l'eau bouillante. Champignons de Paris coupés en lamelles et petits pois égouttés.

 

Deuxième étape : la cuisson. Nous avons commencé par cuire les morceaux de viande dans de l'huile. Puis, nous avons réservé. Dans le jus de cuisson restant, nous avons ajouté les crevettes, les poivrons, l'ail, le gingembre, deux petits piments, une petite cuillère de curry en poudre et une cuillère de sucre. Dès que les ingrédients semblaient être saisis, ma belle-mère a ajouté les champignons et les petits pois. Elle mélange un peu, le temps de faire chauffer les derniers ingrédients ajoutés et fini par ajouter le final : la viande et les nouilles (sans l'eau, bien entendu).

 

Dernière étape : une petite sauce. Dans un bol, mon père a mélangé de la crème de coco, (nous n'avions pas de lait de coco sous la main) avec deux oeufs. Ce mélange versé dans le wok, il a mijoté entre 5 et 10 minutes. Le temps de mettre la table.

 

Bilan, cela sent bon, c'est plutôt bon. A quelques détails près. La viande n'était pas dans la recette initiale. Il était indiqué du jambon. Nous aurions dû garder le jambon, car la viande n'était pas raccord avec le reste du plat. Les lamelles de poivrons semblaient avoir une taille disproportionnée par rapport au reste des ingrédients. Les nouilles n'étaient pas adaptées à ce wok. Il aurait fallu des nouilles plus solides à la cuisson. En tout cas, la sauce et les épices étaient très bonnes et les crevettes... J'adore les crevettes et je crois que j'aimerais les crevettes à toutes les sauces. Je ferais et referais d'autres plats de wok à base de crevettes, cela, vous pouvez en être sûrs.

Repost 0
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 12:33
Trois de mes collègues m'ont accompagné à ce restaurant. Nous avons découvert cette adresse en profitant d'une promotion (1 menu offert pour 1 menu acheté) proposée par les surgelés Maggi. Je vous en parle maintenant, car la promotion était valable jusqu'au 30 avril. Donc, ce n'est plus de la publicité pour la marque.
Les menus du soir avaient deux prix : 39 euros pour deux plats (entrée et plat ou plat et dessert) et 45 euros pour les 3 plats (entrée, plat et dessert). C'est des prix un peu élevés par rapport à d'autres restaurants d'Avignon. Nous avons choisi une bouteille de rosé Tavel, d'un montant de 28 euros.
Les deux types de menus ont été pris. En entrée, il y avait une tomate cuite sur un lit de verdure. Les personnes qui n'avaient pas pris d'entrée ont eu droit à une terrine de légumes pour patienter avant le plat. Pour le plat, il y a eu des rougets pour certaines et du magret de canard. Tout était délicieux. Le dessert proposé était un carpaccio de fruits. Là j'avoue que j'ai aussi beaucoup aimé. Le pain était des boules de pains à l'olive noire.
Nous avons ri et nous nous sommes régalés. Par contre, nous avons eu beaucoup d'attente pour être servies. Le repas a duré pas loin de 2h30, 3h. C'est un peu dommage. La serveuse était correcte et sympathique.
Juste un dernier mot sur la déco : c'est super joli, avec des tableaux, des rideaux donnant un air théâtral à la salle.
Une adresse à retenir pour les grandes occasions.
Le Jardin de la Tour
9, rue de la Tour
84 000 AVIGNON
Tel : 04 90 85 66 50
Fax : 04 90 27 90 72 

http://www.jardindelatour.fr/

Repost 0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 13:15

DSCF1163.JPG

Nous avons conservé du pain pendant trop longtemps. Il n'était même plus possible de le couper pour en faire des tranches et faire l'habituel pain perdu. Alors, il a fallu trouver une solution. J'ai coupé le pain en morceaux et verser du lait dessus pour qu'il ramollisse. Ensuite, j'ai cassé trois oeufs et les ai battus et versé sur le pain.

 

Enfin, j'ai beurré mes ramequins et placé mon pain ramolli dans les ramequins. J'aurais pu mettre des fruits dessus, mais j'ai préféré mettre du sucre vanillé.

 

Pour la cuisson, j'ai opté pour une cuisson au four à 150°C pendant 20 minutes.

 

C'est aussi bon que les pains perdus habituels, à déguster légèrement chaud. Un régal avec un peu de sirop d'érable.

Repost 0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 17:20

Il vous reste des blancs d'oeufs dans votre frigo ? Ne jetez rien et faites des meringues. C'est hyper méga facile et c'est tellement bon.

Pour 3 blancs d'oeuf, vous pesez 150 g de sucre. Ensuite, vous sortez votre batteur électrique. Une pincée de sel dans les oeufs et c'est parti, on monte les oeufs en versant petit à petit le sucre.

Préchauffez le four à 90°C. Sur la plaque de four, installez un papier cuisson et ne faites pas la même erreur que moi : former de jolies petites meringues. En effet, moi j'ai tout versé sur la plaque pour former une méga grosse meringue qui était déliciseuse mais très difficile à détacher du papier cuisson. J'ai découpé des petits morceaux qui se sont transformés en miettes. Trop bonnes miettes mais visuellement c'est pas très appétissant.

DSCF1162.JPG

Repost 0
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 14:24

DSCF1160.JPG

 

Pour 4 personnes, 15 minutes de préparation et 30 minutes de cuisson

 

Ingrédients :

- 4 filets de poulet

- 160 g de riz sauvage

- 140 g de noix de cajou non salées

- 75 cl de bouillon de volaille

- 6 c. à soupe de sauce soja

- 2 c. à soupe de curry

- 6 c. à soupe d'huile d'olive

- 1 oignon, finement émincé

- sel et poivre

 

Préparation :

Emincez l'oignon et détaillez le poulet en fines lamelles. Mélangez avec 4 c. à soupe d'huile et le curry. Place au frais pendant 30 minutes.

Lavez et égouttez le riz. Comme j'ai pris du riz non sauvage, j'ai sauté cette étage. Faites-le revenir dans une poêle avec l'huile jusqu'à ce que les grains deviennent transparents. Ajoutez l'oignon et versez progressivement le bouillon chaud. La quantité de bouillon n'est pas forcément nécessaire. J'ai versé le bouillon par louche et quand le riz était assez mouillé, il restait du bouillon et ben tant pis. Faites cuire 20 minutes.

Pilez grossièrement les noix de cajou (en réserver quelques unes entières) et faites-les griller dans une poêle sans matière grasse. Après avoir allumé le gza, j'ai remarqué que j'avais oublié de concasser les noix, tant pis, elles resteront entières.

Saisissez à feu vif le poulet mariné puis faites-le cuire à feu doux à couvert environ 5 minutes. Salez et poivrez. Ajoutez les noix et le riz. Faites chauffer 2 à 3 minutes. Servez dans de petits bols et parsemez de noix de cajou entières. Lorsque j'ai resservi le plat, j'ai ajouté une cuillère à soupe de crème épaisse et c'était encore meilleur.

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Lili, la Freudreuse
  • Lili, la Freudreuse
  • : De l'écriture, de la réflexion et un soupçon de légèreté pour un plat qui se mange à toute heure de la journée
  • Contact

Recherche

Catégories