Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 juillet 2015 1 13 /07 /juillet /2015 14:08

Je ne vous parlerai pas de l'animal aujourd'hui mais d'une crêperie située à Morlaix dans le Finistère. En descendant du bus, nous étions passés devant et la devanture et la décoration étaient vraiment jolies. Nous nous sommes baladés dans la ville avant de revenir déjeuner à cette adresse. L'intérieur est décoré de tableaux de paysages mais aussi de personnages. Il y a des objets assez anciens comme un poêle ou une roue de bateau. Les tables sont en bois et les chaises ont un large dos et une assise en paille.

C'est une entreprise familiale. Le serveur est le fils. A l'accueil, on retrouve la maman, une femme assez active bretonne d'origine qui bichonne ses clients sans trop en faire. En fin de service, on a même vu le père servir les desserts. Une ambiance chaleureuse et un accueil agréable.

J'ai pris la galette la plus classique, une complète. C'est ainsi qu'on juge le mieux la qualité d'une crêperie. Un régal. Mon compagnon a goûté une galette aux champignons qu'il n'a pas trouvé délicieuse mais juste correcte. Mais il s'est rattrapé sur le dessert. Il a choisi une crêpe forêt noire et là il a vraiment apprécié. J'ai choisi une crêpe chocolat banane. La pâte à crêpe était un délice. Ils maîtrisent leur sujet ! Tout ça dans des prix plus que raisonnables !

Une adresse à retenir : l'Hermine, 35 rue Ange de Guernisac, 29600 Morlaix.

Petit plus en sortant du restaurant, il y avait une chatte sur la terrasse qui se prélassait au soleil. Trop mimi..

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 15:15

Après avoir mangé dans des restaurants chinois et japonais (en excès), je tente pour la première fois de goûter la nourriture tibétaine. Ma mère et moi n'avons pas pris des risques en tentant des plats inconnus au bataillon. Nous avons choisi un menu express midi avec un plat et un café. Nous avions un peu peur pour l'heure car le train était dans l'après-midi. Maman a choisi du boeuf avec des nouilles et moi du boeuf aux légumes accompagé de riz. Quand l'assiette est arrivée, cela sentait bon. J'ai discuté à la fin avec la serveuse pour savoir d'où venait ce parfum. J'avais reconnu dans l'assiette la coriandre. Il y avait également de l'ail et du gingembre. L'assiette contenait du boeuf en lamelles fines, avec des légumes coupés en julienne. Des légumes nombreux, champignons, chou-fleur, haricots verts, carottes... C'était vraiment bon. Je n'ai pas fini mon assiette. L'assiette et un café coûtent 9 euros. Il y avait d'autres menus avec entrée plat et dessert mais on ne sait pas ce qui se cache derrière les noms des entrées et desserts. Mais une assiette nous a suffit. Avec une bière asiatique, l'addition nous est revenue à 22 €. C'est correct, même si je me passerai bien des sons de voix grave et de la déco tibétaine. Ce n'est pas de mon goût. En tout cas, c'est sympa de manger asiatique en changeant des classique chinois et japonais.

24 rue Traversière, 75012 Paris

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 12:51

Restaurant situé rue des écoles dans le 5ème arrondissement de Paris, la Petite Périgourdine rassemble à la fois les caractéristiques d'un bristo parisien et celle d'un restaurant de province. A l'entrée, on remarque très vite deux choses. sur la gauche, un panneau contenant des serviettes avec des étiquettes nominatives et en face une belle collection de bouteilles de vin rouge. On ne s'est pas installé en terrasse mais juste derrière la baie vitrée avec une vue sur la rue mais sans le bruit. Par contre, on a pu profiter du brouhaha de la salle. La décoration est simple dans un esprit de bristo.

Nous n'avons pu que goûter qu'une seul plat, sans entrée ni dessert par manque de temps. La pause déjeuner ne durant qu'une heure, le temps passe vite. J'ai goûté une assiette de rognons avec une sauce au cognac accompagnés de rattes du Touquet. La sauce était fluide, un peu amer, mais très bonne. Les rognons étaient bien cuits. Les pommes de terre très bonnes. Mon chéri avait choisi une cuisse de canard avec des pommes de terre persillées. C'était plutôt bon, même si le canard aurait pu être un peu moins cuit et plus fondant (c'est à dire plus confit). Mon amie avait choisi un plat du jour, saumon aux tagliatelles. Vu que l'assiette était complètement vide, je suppose que le plat était délicieux.

Bilan positif. Le restaurant est agréable, les serveurs sont aux petits soins, surtout vu le monde. Les prix sont raisonnables vu la qualité des produits. Une bonne adresse à retenir

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 21:32

Ingrédients (pour 8 personnes) :

- 4 bananes
- 1 ananas
- 1 mangue bien mûre
- 4 kiwis
- 2 grosses oranges
- 2 pommes golden
- - 1 bâton de vanille
- 15 cl de sirop de grenadine
- 100 g de sucre en poudre
- 1 L d'eau

Préparation :

  • Pelez et coupez tous les fruits en morceaux et mettez-les dans un grand saladier. Oh punaise... C'est long... Mais c'est bon
  • Faites votre jus en mélangeant dans un pichet le sirop, le sucre et l'eau. Oh mais c'est beau tout ça ! Je fais tourner mon jus et c'est joli !
  • Versez ce mélange sur vos fruits, ajoutez l'intérieur du bâton de vanille.
  • Mettez au réfrigérateur minimum 2 h. Plus vous la laisserez au frais, meilleure sera votre salade de fruits frais!.
Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 17:49

Ce restaurant propose de la cuisine traditionnelle française. En entrée, mon compagnon a choisi une assiette du sud-ouest avec un très bon foie gras et de la charcuterie. J'ai goûté un risotto aux Saint jacques. C'était tellement bon que j'aurai voulu que ce soit mon plat principal. En plat principal, nous avions choisi tous les deux du canard. Lui, une cuisse et moi un magret. Nous avions le même accompagnement des pommes de terre en tranches frites et des courgettes. La différence se situe en la présence de sauce au miel dans mon assiette alors que la sienne n'avait aucune sauce. J'ai trouvé mon assiette assez bonne mais trop copieuse. J'ai donné la moitié de ma viande à mon compagnon. Surtout les morceaux de magret qui me semblaient pas assez cuits. Lui, il n'a pas trouvé sa viande exceptionnelle. Nous avons pris un dessert, moi du fromage blanc avec du miel et lui des profiteroles. C'étaient plutôt bons. J'ai choisi un verre de vin rouge pour accompagner le repas et le breuvage était vraiment à mon goût. Le bilan est correct. Le service était bien. Le repas sympa. La déco plutôt rétro avec pierres et poutres apparentes. Mais finalement le meilleur dans mon menu à 24€ était l'entrée, le risotto était délicieux.

L'Encrier
55 rue Traversière
75012 Paris
Téléphone : 01 44 64 08 16

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 22:49

Ingrédients : Pour 4 personnes

  • 800 g de pomme de terre
  • 400 g d'oignons émincés (oignons roses de Roscoff)
  • 160 g de bacon
  • 8 cuillères à soupe de crème fraîche à 5%
  • 12 cl de vin blanc sec
  • 1 gousse d'ail
  • 240 g de reblochon
  • sel, poivre

Recette

  1. Éplucher et couper en morceaux les pommes de terre. J'ai coupé en deux puis encore en deux et encore en morceaux. Mettre les pommes de terre dans une casserole, recouvrir d'eau et compter 20 min de cuisson à partir de l'ébullition.
  2. Faire revenir dans une sauteuse les oignons avec un petit peu d'huile d'olive.
  3. Couper le bacon en forme de lardons. Ajouter le aux oignons.
  4. Ajouter la crème à 5% de matière grasse.
  5. Mélanger à feu doux.
  6. Verser le vin blanc.
  7. Saler, poivrer selon votre goût. Continuer la cuisson une minute.
  8. Préchauffer votre four à 180°C.
  9. Ajouter les pommes de terre cuites dans la sauteuse et mélanger avec précaution. Laisser quelques minutes à feu très doux.
  10. Frotter le plat de cuisson avec de l'ail.
  11. Verser l'ensemble dans le plat. Recouvrer de reblochon coupé en morceaux.
  12. Enfourner dix ou quinze minutes à 180°C.
Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 22:53

Pour 2 personnes

Ingrédients :

  • 400 g d’aiguillettes de canard (ou du magret coupé en morceaux)
  • 5 c. à soupe de crème fraîche
  • 2 c à soupe de vinaigre balsamique
  • 4 c à soupe de sucre
  • huile, sel et poivre

Préparation :

  1. Dans une poêle huilée, faites saisir les aiguillettes de chaque côté. Réservez.
  2. Dans la même poêle, réduisez le feu et sur feu doux, ajoutez la crème fraîche, le sucre et le vinaigre balsamique. Mélangez et faites cuire quelques minutes. Remettez les aiguillettes 2 minutes pour qu'elles macèrent dans la sauce. Enlevez-les et réservez de nouveau au chaud. Je ne savais pas comment je pouvais réserver la viande au chaud, je l'ai simplement mis dans un plat en attendant.
  3. Laissez réduire la sauce en laissant cuire et en épaississant. J'ai changé de poêle pour que la sauce réduise pendant ce temps là j'ai réchauffé des haricots verts et au four chauffaient des pommes noisettes. Et la cuisson des canards comme la sauce étaient délicieuses. Un régal.
Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 22:40

Comme ce restaurant est dans ma rue, je passe souvent devant. Très souvent. Et franchement j'ai longtemps eu envie d'y aller. Je trouvais le décor superbe, ambiance Belle époque.

Et le décor est vraiment beau. Le fond de la salle est composé de vitraux avec des volutes. Les fauteuils recouverts de velours rouges sont confortables et élégants. Deux nappes blanches sur chaque table avec en simple décoration un soliloque contenant une rose fraîche.

Maintenant il fallait que la cuisine suive. Et je trouve que le rapport qualité-prix est tout à fait correct. J'ai choisi un menu plus cher que mon chéri. La différence s'est surtout ressentie dans l'entrée. J'ai dégusté un foie gras accompagné de gelée de Monbazillac. C'est surprenant cette gelée. La gelée fond dans la bouche et d'un coup on ressent l'alcool. En plat, j'ai choisi un boeuf bourguignon accompagné de purée et d'une galette de brocoli. Tout était fondant et vraiment très bon. En dessert, j'ai choisi une pana cotta avec des smarties. Ca aussi c'était sympa. Nous avons pris un verre de vin rouge pour accompagner le plat. Un Bordeaux tout à fait approprié pour accompagner le plat. Mon chéri avait pris en plat du filet mignon. J'ai goûté un petit morceau et là encore la viande était fondante. En dessert il avait choisi du fromage blanc. Un menu à 25€ et l'autre à 34€. Un restaurant fort sympathique et à mon avis idéal pour un tête-à-tête en amoureux.

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 23:54

Ingrédients

1 verre à moutarde de cerneaux de noix (80 g)
2 verres à moutarde de farine (200 g)
1 sachet de levure chimique
3 œufs
1/2 verre à moutarde de crème liquide (10 cl)
1/2 verre à moutarde d'huile (10 cl)
2 verres à moutarde de mimolette râpée (100 g)
1 Boursin à l'ail et aux fines herbes
un peu de sel

Préparation

1. Fais chauffer le four à 180 °C. Casse les noix en petits morceaux avec les doigts.

2. Mélange la farine avec la levure dans un bol. Casse les œufs et mélange-les avec la crème dans un autre bol. Verses-y petit à petit la farine tout en remuant. Quand tout est bien mélangé, ajoute l'huile et mélange encore. Au moment où on mélange avec l'huile, c'est pas très ragoutant.... C'est même pas simple du tout. On a l'impression que l'huile ne s'insère pas bien dans la mixture.

3. Ajoute du sel. Ajoute enfin la mimolette râpée, le Boursin émietté et les noix. Mélange le tout. Si comme moi, vous ne trouvez pas de la mimolette déjà râpée, suffit de râper avec un robot. Et là le mélange avait un air beaucoup plus appétissant.

4. Verse la pâte dans un moule à cake anti-adhésif. Mets le moule dans le four 40 minutes. Sors le cake du four. Sors le cake du four et laisse le refroidir quelques minutes. Là mon équipement laisse à désirer, mon moule n'est pas anti-adhésif. Alors j'ai beurré mon moule. Et j'avoue que j'ai transporté le cake dans son moule et je n'ai pas démoulé de suite. J'aurai mieux fait car les morceaux n'étaient pas très beaux à la découpe.

5. Pose une assiette sur le cake et retourne le pour démoule, puis remets à l'endroit. C'est prêt !

Recette extraite de Les Recettes de Rémy, tout le monde peut cuisiner. Hachette.

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 19:51

La place de la Contrescarpe est un des lieux connus du 5ème arrondissement, avec bien sûr la rue Mouffetard. Dans ce quartier touristique, on trouve un grand nombre de restaurants, avec du bon et du très mauvais. Sur la place de la Contrescarpe, j'ai testé un restaurant italien qui ne mérite pas un article, c'est très bas de gamme. J'ai également goûté le Delmas Diner. La version américaine du Delmas, des hamburgers très goûteux mais plutôt onéreux.

Ce midi, j'ai testé une nouvelle adresse. J'ai goûté un risotto aux gambas délicieux. Le riz était crémeux, les gambas fraîches, et les copeaux de parmesan généreux. Ma collègue a choisi le foie de veau à la framboise. Elle m'a fait goûté un morceau. La cuisson est tendre, le coulis de framboise se mariait bien avec la viande. En dessert, nous avons toutes les deux fini notre repas avec un café gourmand. Trois desserts en proposition ; une crème brûlée, une pana cotta et un cannelé encore chaud avec des noix . A part le cannelé qui sort de l'ordinaire, les deux autres desserts sont des classiques des cafés gourmands. Ils étaient très bons et le café également: Cela nous a coûté chacune environ 25 €. Plutôt une bonne adresse. Je pense que j'y reviendrai.

Le Contrescarpe, place de la Contrescarpe, Paris 5ème

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article

Présentation

  • : Lili, la Freudreuse
  • Lili, la Freudreuse
  • : De l'écriture, de la réflexion et un soupçon de légèreté pour un plat qui se mange à toute heure de la journée
  • Contact

Recherche

Catégories