Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 11:13

Ce nouveau restaurant a pris la place du restaurant Les Mandibules au 5 rue Guillaume Bertrand. Le décor a changé. Au lieu des objets de brocante, l'ambiance est maintenant plus musicale. On peut voir sur les murs, des pochettes de disque vinyle, des vinyle en forme de moule à gâteau, une guitare et des affiches. Nous avions une table un peu isolée vers la cuisine. Mais pour les groupes, il y a une salle à part avec une décoration murale représentant les Who.

Parlons maintenant du fond des assiettes. Ce samedi soir, nous étions au restaurant pour fêter les 60 ans de ma belle-mère. Seul mon beau-père a pris une entrée, une cassolette de ravioles avec une sauce aux trompettes de la mort. Je ne saurais vous dire ce qu'il en a pensé, en tout cas, il a saucé le ramequin donc ca devait être plutôt bon. Les autres ont tous pris un menu plat et dessert à 22€. Il y a eu deux assiettes de poisson et deux assiettes de rumsteck et j'ai pris une assiette de pavé d'autruche. Les assiettes se sont retrouvées vides. Nous nous sommes tous régalés. Mon pavé était accompagné d'une purée de patates douces et d'une sauce à base d'amandes. C'était étonnant comme mélange, mais je n'ai pas laissé une miette. Par contre, en dessert, j'ai pris un pain perdu avec une boule de glace vanille et une sauce caramel. Et là c'était très bon mais trop copieux. J'ai pas pu finir. Il y a eu également deux tartes au citron revisitées et là aucune miette n'est restée au fond de l'assiette.

Franchement nous avons tous passé une très bonne soirée et pour un prix vraiment raisonnable. Une adresse branchée et très bonne !

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 10:22

Ma mère nous a invités à diner au restaurant Au Beurre salé, une crêperie situé dans notre avenue à quelques pas de la maison. Nous étions déjà allés mais il y a au moins deux ans. Il y avait un peu de monde, mais c'est plutôt normal pour un samedi soir. Mon chéri a choisi une crêpe avec de la viande haché, du cheddar et des oignons, j'ai pris une crêpe avec raclette et pomme de terre et ma mère a choisi une crêpe avec noix de st jacques et poireaux. C'était vraiment très bon. On s'est demandé comment le serveur distinguait chaque crêpe vu qu'elles sont fermées.

La bouteille de cidre était très bonne. Même si j'étais la seule à vraiment me régaler.

En dessert, mon chéri a gourmand avec une crêpe antillaise composée de bananes, glace, sauce au chocolat et chantilly. J'ai plutôt opté pour une crêpe assez simple, ayant déjà mangé une crêpe assez lourde en plat. Mais je n'ai pas résisté à l'appel de la crêpe au caramel beurre salé. Un régal, il était chaud et coulant. Je n'en ai pas laissé une goutte. Ma mère avait aussi choisi du caramel mais elle a ajouté une compote de pommes. Vraiment les crêpes étaient délicieuses.

Le décor du lieu était dans l'ambiance bretonne. On y trouvait un drapeau breton, des boîtes de sardines, une carte de la Bretagne, des reproductions de voiliers...

Par contre, un petit (tout petit) bémol sur le service. Ce soir-là, on a été servis par deux personnes différentes. Un jeune homme très compétent, attentif et souriant et une jeune fille assez tête en l'air. J'avais commandé une salade verte qui n'a jamais été servie. J'ai demandé une bouteille d'eau qu'elle nous a pas servi et c'est en relançant le jeune homme que la bouteille est finalement arrivée à notre table. Au moment de l'addition, la jeune fille nous a compté la salade verte non servie. Ma mère a demandé la correction, qui a été faite sans souci. Je sais que le métier de serveuse n'était pas simple. Peut-être était elle en formation, en tout cas, il y a quelques efforts à faire.

55 avenue Ledru Rollin 75012 Paris Tel : 01 44 75 5110

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
30 septembre 2016 5 30 /09 /septembre /2016 18:05

Je ne sais pas si cela va devenir un rendez-vous régulier comme pour les mardis-makis, mais voilà deux vendredis, que mon chéri et moi allons déguster des burgers. La semaine dernière, nous étions rue Descartes. Cette fois-ci, on se rend rue Monge, pour déguster l'un des meilleurs burgers de Paris. J'ai goûté le burger de leur maison, le cheesy, je me suis régalé. Mon chéri a choisi le classique hamburger, très bon également. Comme nous sommes des ogres, nous avons choisi la version double avec des steaks de 240 g. Ouh, que c'est bon !

En accompagnement, nous avons choisi des frites natures et des citronnades maison. Les citronnades étaient vraiment délicieuses. J'aurais aimé en trouver en bouteille tellement cette boisson était bonne. Les frites, aie, je ne suis pas la bonne critique pour les frites. J'ai tendance à mal digérer les plats gras. Les frites font partie des plats qui me donnent mal au ventre. Cela n'est pas lié à la qualité du plat proposé mais bien à mes problèmes de santé personnels. En tout cas au goût, les frites étaient bonnes et paraissaient faites maison.

L'adresse est à conseiller. Mais pour les portefeuilles bien garnis. En effet, nos deux burgers, nos deux portions de frites et nos deux boissons ont coûté 27 €. Cela fait partie des prix les plus élevés mais il ne faut pas oublier que c'est du fait maison et que les produits sont de qualité.

Hamler's Burgery, 12 rue Monge, 75005 Paris Tel : 01 43 29 44 91

Plus d'informations sur leur site

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 14:15

En sortant du boulot, j'ai remarqué que le quartier que j'avais quitté depuis 1 an avait bien changé. De nouvelles boutiques. De nouveaux restaurants. Je m'étais même léché les babines en voyant certaines terrasses. Du coup, un vendredi midi, mon chéri est venu me récupérer à la pause de midi et nous sommes allés manger à Mechwi restaurant.

Présenté sur une ardoise, un hamburger est servi avec une portion de frites. Le burger était plutôt bon. Mais j'ai tout de suite remarqué que les frites n'étaient pas assez cuites. Comme nous étions les seuls clients, le serveur a entendu ma remarque. Il a récupéré nos deux portions et complété la cuisson. Ils nous sont revenus un peu plus cuites, mais pas aussi croustillantes que j'espérais.

Le petit plus, auquel je ne m'attendais pas, c'est que le hamburger est servi également avec une salade de choux et carottes râpés, type coleslaw. C'est rafraîchissant et agréable. Les boissons sont des canettes, donc pas de commentaires à faire. Les prix ne m'ont pas parus excessifs.

Mechwi restaurant au 45 rue Descartes 75005 Paris

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 09:59

On pourrait même dire version grosse feignasse, car en réalité, je n'ai cuisine que les îles. J'ai acheté la crème anglaise toute prête et j'avais dans mon placard du caramel.

Alors j'ai séparé les jaunes des blancs de 4 oeufs. J'ai battu les blancs en oeufs. Je n'ai pas utilisé mon robot mixeur mais un batteur mixeur. J'y avais mis par habitude une pincée de sel. Pendant que les oeufs montent en neige, il faut verser 2 cuillères de sucre.

J'ai fait bouillir de l'eau dans une cocotte. Lorsque l'eau bout, prenez avec un écumoire un morceau des blancs en neige et plongez-le dans l'eau pendant 30 secondes, puis retournez-le (tant bien que mal) et recomptez encore 30secondes.

A la sortie, je les ai mis directement dans la crème anglaise. Peut-être qu'il aurait mieux fallu que je les pose sur du sopalin pour enlever l'eau supplémentaire. Je ne l'ai pas fait, alors j'ai tenté d'enlever l'eau en secouant l'écumoire au dessus de la casserole. Quand j'ai fini de cuire mes blancs en neige, j'ai recouvert mes îles flottantes de caramel. Et franchement, c'était délicieux !

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
20 mai 2016 5 20 /05 /mai /2016 15:57

Les Halles ont rouvert leurs portes après plusieurs années de travaux. J'ai pu voir l'évolution des travaux. Il reste encore un jardin à finaliser. Mais, nous, nous avons fait l'inauguration par un restaurant, le Champeaux.

J'ai goûté le plat du vendredi, des quenelles et ma grand-mère a dégusté du boudin avec pomme et purée. Les deux plats ont eu des compliments. Les quenelles étaient moelleuses. J'ai pu goûté la purée de ma grand-mère. C'était du grand art. En dessert, ma grand-mère a choisi une tarte au citron et moi j'ai pris un chocolat liégeois. Ma grand-mère n'a pas laissé une miette de son dessert. J'ai un tout petit peu de mal à finir. Mais j'ai adoré les petits morceaux de noisettes sur la chantilly. La glace au chocolat était vraiment bonne. Mais la coupe était généreuse.

Le décor, flambant neuf était moderne, tout comme les couverts et le mobilier. Au fond de la salle, il y avait des messages pour annoncer les horaires de sortie des soufflés. Surtout j'ai trouvé que le service était digne de grand restaurant. Des serveurs à notre écoute, attentifs et très gentils. C'est même la première fois de ma vie que je donnais 5 € de pourboire au restaurant. Au moment de l'addition, nous avons compris que ce restaurant était sous la coupe d'Alain Ducasse. Le mail étant @alain-ducasse.com, nous avons supposé que la grand chef était derrière cette nouvelle adresse. Et très franchement, ce restaurant est du niveau. Un régal !

Champeaux
Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 22:06

Le choix du restaurant pour l'anniversaire des 9 ans du jour de notre rencontre fut long. Pendant une semaine, nous avons sillonné des sites internet de restaurants avec des recherches concernant des restaurants romantiques ou des restaurants chics. Finalement toutes nos recherches sont restées vaines, car nous avons opté pour un restaurant en face de chez nous. Je l'avais repéré après le nouvel an car il proposait un menu homard (aliment que nous avions dégusté pour la première fois au réveillon).

Forcément j'ai choisi le menu homard ce soir. Avec ravioles de homard en entrée (des ravioles croustillantes, faisant penser à des beignets), le plat était un homard décomposé accompagné d'une bisque et d'une julienne de légumes. Ils ont présenté un plat avec quelques frites pour le plaisir. Mon chéri a varié les plaisirs, il a choisi le menu à 44€ avec en entrée du foie gras (un délice) et en plat un mulet avec du chorizo. Il a apprécié. J'ai choisi le vin, un Sancerre blanc.

A la fin du plat, le serveur a passé un petit peigne sur la nappe jaune pour enlever les miettes. Enfin arrivent nos desserts, un soufflé Grand Marnier pour Monsieur et une île flottante pour Madame. Nous n'avions pas le ventre explosé à la fin. Les quantités étaient plutôt bien estimées. Même si je pense que mon entrée aurait pu être moins copieuse. L'ensemble était vraiment très bon. A deux avec du vin et de l'eau, l'addition atteint 126 €. Pour la qualité, je trouve cela raisonnable. Nous avons passé une soirée très agréable en se remémorant nos souvenirs, notre rencontre, nos premiers émois. Le trajet fut court pour rentrer à la maison, juste traverser la rue.

Un restaurant à conseiller pour une occasion particulière !

A la Frégate, 30 Avenue Ledru-Rollin, 75012 Paris

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
13 juillet 2015 1 13 /07 /juillet /2015 14:08

Je ne vous parlerai pas de l'animal aujourd'hui mais d'une crêperie située à Morlaix dans le Finistère. En descendant du bus, nous étions passés devant et la devanture et la décoration étaient vraiment jolies. Nous nous sommes baladés dans la ville avant de revenir déjeuner à cette adresse. L'intérieur est décoré de tableaux de paysages mais aussi de personnages. Il y a des objets assez anciens comme un poêle ou une roue de bateau. Les tables sont en bois et les chaises ont un large dos et une assise en paille.

C'est une entreprise familiale. Le serveur est le fils. A l'accueil, on retrouve la maman, une femme assez active bretonne d'origine qui bichonne ses clients sans trop en faire. En fin de service, on a même vu le père servir les desserts. Une ambiance chaleureuse et un accueil agréable.

J'ai pris la galette la plus classique, une complète. C'est ainsi qu'on juge le mieux la qualité d'une crêperie. Un régal. Mon compagnon a goûté une galette aux champignons qu'il n'a pas trouvé délicieuse mais juste correcte. Mais il s'est rattrapé sur le dessert. Il a choisi une crêpe forêt noire et là il a vraiment apprécié. J'ai choisi une crêpe chocolat banane. La pâte à crêpe était un délice. Ils maîtrisent leur sujet ! Tout ça dans des prix plus que raisonnables !

Une adresse à retenir : l'Hermine, 35 rue Ange de Guernisac, 29600 Morlaix.

Petit plus en sortant du restaurant, il y avait une chatte sur la terrasse qui se prélassait au soleil. Trop mimi..

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 15:15

Après avoir mangé dans des restaurants chinois et japonais (en excès), je tente pour la première fois de goûter la nourriture tibétaine. Ma mère et moi n'avons pas pris des risques en tentant des plats inconnus au bataillon. Nous avons choisi un menu express midi avec un plat et un café. Nous avions un peu peur pour l'heure car le train était dans l'après-midi. Maman a choisi du boeuf avec des nouilles et moi du boeuf aux légumes accompagé de riz. Quand l'assiette est arrivée, cela sentait bon. J'ai discuté à la fin avec la serveuse pour savoir d'où venait ce parfum. J'avais reconnu dans l'assiette la coriandre. Il y avait également de l'ail et du gingembre. L'assiette contenait du boeuf en lamelles fines, avec des légumes coupés en julienne. Des légumes nombreux, champignons, chou-fleur, haricots verts, carottes... C'était vraiment bon. Je n'ai pas fini mon assiette. L'assiette et un café coûtent 9 euros. Il y avait d'autres menus avec entrée plat et dessert mais on ne sait pas ce qui se cache derrière les noms des entrées et desserts. Mais une assiette nous a suffit. Avec une bière asiatique, l'addition nous est revenue à 22 €. C'est correct, même si je me passerai bien des sons de voix grave et de la déco tibétaine. Ce n'est pas de mon goût. En tout cas, c'est sympa de manger asiatique en changeant des classique chinois et japonais.

24 rue Traversière, 75012 Paris

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 12:51

Restaurant situé rue des écoles dans le 5ème arrondissement de Paris, la Petite Périgourdine rassemble à la fois les caractéristiques d'un bristo parisien et celle d'un restaurant de province. A l'entrée, on remarque très vite deux choses. sur la gauche, un panneau contenant des serviettes avec des étiquettes nominatives et en face une belle collection de bouteilles de vin rouge. On ne s'est pas installé en terrasse mais juste derrière la baie vitrée avec une vue sur la rue mais sans le bruit. Par contre, on a pu profiter du brouhaha de la salle. La décoration est simple dans un esprit de bristo.

Nous n'avons pu que goûter qu'une seul plat, sans entrée ni dessert par manque de temps. La pause déjeuner ne durant qu'une heure, le temps passe vite. J'ai goûté une assiette de rognons avec une sauce au cognac accompagnés de rattes du Touquet. La sauce était fluide, un peu amer, mais très bonne. Les rognons étaient bien cuits. Les pommes de terre très bonnes. Mon chéri avait choisi une cuisse de canard avec des pommes de terre persillées. C'était plutôt bon, même si le canard aurait pu être un peu moins cuit et plus fondant (c'est à dire plus confit). Mon amie avait choisi un plat du jour, saumon aux tagliatelles. Vu que l'assiette était complètement vide, je suppose que le plat était délicieux.

Bilan positif. Le restaurant est agréable, les serveurs sont aux petits soins, surtout vu le monde. Les prix sont raisonnables vu la qualité des produits. Une bonne adresse à retenir

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Gastronomie
commenter cet article

Présentation

  • : Lili, la Freudreuse
  • Lili, la Freudreuse
  • : De l'écriture, de la réflexion et un soupçon de légèreté pour un plat qui se mange à toute heure de la journée
  • Contact

Recherche

Catégories