Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 22:44
Tu dis, tu écris quelque chose et ton interlocuteur ne te comprends pas. Tu dis "oui" et lui veut entendre "non". Que faire? Reposer des questions, reformuler sa pensée,  essayer de le convaincre.
Mais là ca va plus loin. Ce sont des mots, une histoire et le lecteur lit puis ressent les choses avec ses tripes et son vécu. L'auteur quant à lui a écrit son histoire avec ses souvenirs et des formulations propres. Et lors de rapports et d'échanges avec ses différents lecteurs, l'auteur peut se sentir incompris voire trahi par ce fossé entre l'intention et la réception. Un dialogue (entre personnes sensées) peut s'ouvrir et permettre à l'un comme à l'autre de se comprendre. L'auteur voit les détails qui manquaient pour ne pas détourner l'essence même de l'histoire.

Quand on commence à avoir peur des mots qu'on pose, on a peur de tout ce qu'on exprime. Peur d'être incompris. Surtout on ne saisit pas pourquoi on nous demande de ne pas être énervé alors qu'on ne sent pas en colère.

Décalage.

Un décalage qui isole, qui fait mal, qui blesse une fierté mal placée. N'est pas artiste qui veut.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Lili, la Freudreuse
  • Lili, la Freudreuse
  • : De l'écriture, de la réflexion et un soupçon de légèreté pour un plat qui se mange à toute heure de la journée
  • Contact

Recherche

Catégories