Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 20:02

Ce jeudi 24 septembre 2015, au théâtre du Nord-Ouest était proposée une lecture de la pièce de Jeanne Sialelli intitulée "N'en parlons plus... Veux-tu?". Comme je n'ai jamais assisté à une lecture, je m'attendais à voir les deux comédiens assis avec leur texte, comme dans une des répétitions d'une pièce de théâtre. En fait, ce n'est pas tout à fait cela. Le texte est bien entre les mains des comédiens, mais il y a également une mise en lecture proposée par Jean-Claude Sachot.

Au coeur de la scène, il y a une table, quatre chaises et sur chaque côté du devant de la scène deux pupitres de chant. En fait, ces quelques éléments de décor forment un wagon de train avec compartiment. Comme dans les trains de nuit, où deux banquettes face à face. Les pupitres représentent les fenêtres dans le couloir où les voyageurs fumaient dans les années 80. Le train part de Paris pour aller à Brive-la-Gaillarde. Seules deux personnes partagent ce compartiment. Elle, bavard, dynamique, vit un moment fort dans sa vie, elle vient de quitter son mari violent pour se réfugier chez une amie. Lui, calme, plongé dans ses dossiers, prépare un procès. Elle est séduite, il reste de marbre. Mais 4h de train c'est long et il s'en passe des choses... Les rôles changent. Vont-ils se revoir ? Vont-ils s'aimer ?

Laurence Dourlens et Renaud Marx sont les interprètes. Le texte ne semble absolument pas être lu mais bien incarné. J'étais sensible aux voix des comédiens. J'avais l'impression de connaître leurs voix, de les avoir entendu comme voix de doublage. Après vérification, ils ont, tous les deux, doublés de nombreux films, séries et téléfilms. Dans cette lecture, la voix off est utilisée pour les parties les plus intimes des pensées. Les pensées sont également partagées directement avec le public.

La salle était pleine. Et les applaudissements et bravos ont été abondants à la fin de la représentation. J'espère qu'il y aura d'autres occasions de faire entendre ce texte. C'était une belle soirée. Félicitations à l'auteur, pour un texte passionnant, écrit avec tendresse, justesse et suspens. Pour ceux qui ont envie de lire ce texte de Jeanne Sialelli, le texte sera publié le 26 septembre 2015. Et puis, elle a d'autres textes à vous faire découvrir...

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Théâtre
commenter cet article
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 22:33

J'ai décidé d'aller voir ce spectacle juste après avoir vu l'affiche. J'ai trouvé le titre drôle et les costumes assez frais avec ce rouge et ces pois. J'imaginais que ce serait une sorte de comédie musicale. En fait c'est un spectacle de chant avec une dose de théâtralité. Les trois chanteuses nous racontent leurs histoires en chanson. On découvre ainsi du swing en français. D'après mon voisin, il y a quelques textes de Boris Vian. Mais j'avoue que je connaisse seulement "je suis swing" de Johnny Hess parmi toutes les chansons proposées. Les trois chanteuses forment un trio drôle avec leurs mimiques et leurs interactions. J'ai eu mal aux zygomatiques en sortant parce que j'ai passé la soirée à sourire ou à rire. C'est un beau spectacle que je recommande aux amateurs de la Belle Epoque et des années 30-40.

The swinging poules jusqu'au 10 octobre 2015 à l'Alhambra, 21 rue Yves Troudic, 75010 Paris

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Théâtre
commenter cet article
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 15:22
Gilets en polaire, taille 3 mois

Gilets en polaire, taille 3 mois

Voilà mes dernières réalisations pour deux jumelles qui vont naître mardi 15 septembre 2015 : deux gilets en polaire.

Laines achetées au marché, boutons achetés à La Droguerie et modèle sélectionné dans le livre "Tricoter pour bébé au fil des saisons" Editions Marie Claire-Phildar.

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Loisirs
commenter cet article
12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 08:53

Ricki s'appelle en fait Linda. Ricki c'est son nom de Rock star. Quoi que le mot star ne soit pas tout à fait approprié. Ricki et son groupe The flash ne sont connus que des habitués d'un bar de Los Angeles. Elle gagne sa croûte en travaillant comme caissière dans un supermarché. Ses enfants sont des adultes. L'une est dans une phase de dépression post-divorce, l'autre prépare son mariage et le dernier vit sa vie avec son chéri. Son ex-mari appelle Linda pour aider sa fille à remonter la pente. Cela va la faire renouer avec une certaine vie de famille. C'est difficile. Plein de reproches.

Le film est rythmé par les chansons reprises par le groupe. Meryl Streep a appris la guitare pendant plusieurs mois pour préparer ce film. C'est elle qui porte le film. La caméra la met en avant et en valeur. Elle joue parfaitement bien la rock star qui s'interroge sur ses choix de vie. J'ai pensé quelque temps après avoir vu le film, qu'il pouvait valoir un très bon téléfilm. La construction est assez simple. Mais j'ai pas voulu rester sur cette impression parce que sincèrement j'ai passé un super moment, un peu comme les habitués du bar où le groupe est en résidence, un peu comme le barman, ami et fan de Ricki mais qui ne connait pas Linda... C'est un film sympathique et touchant.

On ne peut pas parler de film musical. Mais cela parle vraiment du choix d'être un artiste. Un artiste qui n'a pas qu'un disque. Elle s'éclate totalement dans ses concerts. Toutefois quand elle se retrouve chez son ex-mari, dans une résidence sécurisée, dans une immense demeure avec tout le confort, elle voit ce qu'elle a raté. On la voit revenir chez elle, seule dans son appartement petit et simple d'un immeuble de LA. Elle ne fait pas misérabiliste, ni pathétique, c'est son choix de vie. Comme elle le dit à la fin, ce qu'elle a à offrir à ses enfants, c'est la musique. Un belle conclusion et belle tranche de vie.

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Cinéma
commenter cet article
31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 21:11

Ecrit par Remy Giordano, cette histoire post-apocalyptique est très touchante. J'adore dans la Science-fiction être bouleversée et être poussée à réfléchir. C'est le cas pendant cette pièce de théâtre. C'est la première fois que je vois une pièce de théâtre parlant d'une fin du monde, et pouvant rivaliser avec de grands livres ou de grands films sur le sujet.

Il reste une heure avant le départ d'une navette qui devra contenir un dernier humain pour repeupler Terra 2. Des chutes de météorites sont annoncées et un énorme virus a décimé toute la population mondiale. Sur le lieu d'embarquement, seuls deux humains sont présents, un homme et une femme. Mais comment choisir ? Chacun veut sauver sa peau.

Cette confrontation mêlée d'angoisse et d'instinct de survie offre une palette de tout ce qui constitue l'humanité. La compassion, la tension, l'attirance, la manipulation, le sacrifice, l'instinct de survie... Nous sommes des animaux avec une conscience. C'est bien là qu'est le hic ! Dans leurs discussions sur le hasard et sur la religion, ils en viennent à se demander si Dieu n'est pas un enfant et la terre un jouet abandonné.

La mise en scène est simple mais ne manque pas de dynamisme. Coincés dans cette salle d'attente avant de rejoindre la navette, les deux personnages se croisent, s'affrontent, dansent, s'opposent et s'attirent. Ils se dévoilent et nous touchent. Un grand bravo aux deux comédiens de talent et au texte qui est très juste.

Le jouet abandonné dimanche et lundi à 20h ou à 21h au Théâtre La Boussole, rue de Dunkerque, Paris 10ème

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Théâtre
commenter cet article
21 août 2015 5 21 /08 /août /2015 16:55

A votre avis, est-ce la même Annie ? et comment va-t-elle finalement ? Peut-être le saura-t-on dans la saison 3 de Twin Peaks...

Repost 0
Lili, la Freudreuse
commenter cet article
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 22:52

Faites l'expérience du théâtre. A travers son blog, Gérard Savoisien présente à la fois les techniques théâtrales à appliquer au quotidien et les pièces qu'il va voir. Je vous invite à découvrir ce nouveau blog riche.

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Théâtre
commenter cet article
15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 20:38

Je ne connaissais pas la Pinacothèque de Paris, située derrière la Madeleine. A l'occasion d'une exposition de peintres flamands, nous, ma mère et moi, avons passé la porte de la Pinacothèque de Paris. De grands panneaux explicatifs nous détaillaient l'époque historique et artistique présentée dans cette exposition. Nous avons vu une peinture juste superbe de Rubens. Pour le reste, nous avons de nombreux peintres flamands. J'ai trouvé cela beau mais un peu court. Il y avait une vidéo assez longue et pas de très bonne qualité (sur la forme) sur Rubens. Peu de places assises et pas un grand intérêt de rester debout. Je semble assez critique pourtant de nombreux tableaux de flamands m'ont plu. Notamment les portraits que j'apprécie particulièrement.

Le billet d'entrée permettait de voir également la collection permanente. Là j'avoue que j'ai été plus que sceptique. Les tableaux de toutes les époques étaient mélangés, sans cohérence dans la présentation. On passait de Wahrol à un classique. Et puis je ne comprends rien à l'art contemporain. Une toile verte avec un trou s'appelle "le trou", cela ne me parle pas du tout. Comme le dernier tableau aussi intitulé "traits dans 4 sens". Il aurait pu être peint par un gamin ca aurait donné le même rendu. Je ne ressens pas d'émotion, ni de beauté face à l'art contemporain. J'ai une préférence pour la peinture classique et les peintres flamands de l'exposition étaient d'une beauté touchante et émouvante.

De Rubens à Van Dyck du 10 juillet au 4 octobre 2015 à la Pinacothèque de Paris, 8 rue Vignon 75009 Paris

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Actualités
commenter cet article
14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 20:12

J'ai proposé à mes deux neveux d'aller voir l'exposition Chiens et Chats présentée à la Villette. Il est indiqué que l'exposition est conseillée à partir de 6 ans. Mes neveux avaient 6 et 9 ans. Dès qu'on se trouve à l'étage on découvre les squelettes d'un chien et d'un chat. Il y avait du monde dans l'exposition. Il y avait clairement des enfants plus jeunes que 6 ans. Mais les parents étaient là et cela donnait l'impression que c'était plus eux qui en profitaient.

Dans le premier espace, on découvrait les déplacements de ces animaux à 4 pattes. On visualisait la hauteur des bonds du chat, la vitesse lors de slalom par des animations et des vidéos. Le deuxième espace présentait les émotions de l'animal, les comportements pour communiquer... Tout est très interactif. On passe d'un jeu à l'autre. Dans le dernier espace il y a un quiz, un jeu "où est Charlie?", des représentations des chiens et des chats célèbres. La Villette propose un cahier d'activités, payant, pour continuer à apprendre et développer son intérêt pour ses animaux. C'est une exposition faite pour les enfants où les parents s'amusent aussi.

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Actualités
commenter cet article
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 19:48

Une amie me propose d'aller voir l'exposition "l'Inca et le Conquistador" proposée au musée du Quai Branly jusqu'au 20 septembre 2015. Et j'ai un peu hésité, mais je me suis dit que je n'y connaissais rien et que je ne pourrais qu'apprendre des choses intéressantes. En plus, je n'étais jamais allée au Musée du Quai Branly.

L'exposition est construite de façon claire et très simple à suivre. Sur un mur on suit l'histoire de l'inca Atahualpa avec des références sur la civilisation inca. Sur le mur en face, on suit la conquête espagnole en suivant l'histoire de la figure de Francisco Pizarro. Ensuite dans une salle plus large, on nous raconte la rencontre des deux hommes et l'affrontement qui a eu lieu. Les deux narrations continuent. Puis, on va voir les conséquences de ce combat. Atahualpa va tenter de payer une rançon pour être libéré mais va être assassiné. Pizarro va instaurer son règne en accord avec Charles Quint mais à sa mort, plusieurs familles espagnoles vont se disputer le pouvoir.

L'exposition montre à la fois des jarres, des bijoux et des armes incas. J'ai eu un grand intérêt pour les cartes et leurs évolutions. Il y a beaucoup de panneaux à lire, donc je ne conseillerais pas forcément pour les plus petits. D'ailleurs, il n'y en avait pas lors de notre visite. On apprend beaucoup de choses et cela m'a donné envie de voir un documentaire sur une autre civilisation, les Mayas que j'ai pu voir sur France 5.

Ensuite on a promené dans le musée du Quai Branly. Il est organisé par continent. On peut y trouver des vêtements, des armes, des bijoux ou encore des statues ou des objets de culte. Il n'est pas aisé de se repérer. Nous n'avons pas été très attentives mais nous avons pensé revenir pour découvrir des civilisations lointaines.

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Actualités
commenter cet article

Présentation

  • : Lili, la Freudreuse
  • Lili, la Freudreuse
  • : De l'écriture, de la réflexion et un soupçon de légèreté pour un plat qui se mange à toute heure de la journée
  • Contact

Recherche

Catégories