Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 16:10
Après avoir publié un post présentant la version de Senor Coconut, voici une version plus jazzy tout aussi trippante :

Repost 0
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 09:52
Mais c'est difficile... Difficile de se prendre en main... Difficile de dire adieu.

Il est là depuis longtemps. Parfois il me quitte et quand il revient c'est renforcé. Et c'est d'autant plus difficile de le quitter. Pourtant il le faut. Je n'ai plus le choix ! Je dois dire STOP.

Je vais commencer par vous le présenter. Voici mon F.O.F. autrement dit mon Fold of Fat (soit en francais mon bourrelet). Je ne compte plus les années de vie commune. Les séparations, les disputes, les souffrances. Et dernièrement il est très présent. Il grossit et s'installe. Je n'arrive plus à lui en vouloir. Je me dis que je ne fais rien pour le repousser...

Il faut que je le quitte. Ma mère n'arrête pas de me le répéter. "Fais tes adieux au F.O.F. C'est fini, tu es une adulte maintenant. Assume tes actes et agis!"

Elle a raison mais ce n'est pas si simple. Il m'arrive pendant quelques jours d'agir pour la séparation mais je craque ! Et un craquage arrête d'un coup sec le processus de rupture. Il faut remettre en route le processus. Je trouve toujours des excuses pour expliquer mon craquage  : je déprime en ce moment, il y a tous ces changements et puis c'est tellement bon et c'est ta faute, tu n'arrêtes pas de me tenter etc

Mais comme à chaque fois, la seule fautive c'est moi. Il suffit de dire "non merci", de ne pas demander un gateau en chocolat au dessert ou bien de ne pas mettre de pièce dans ces foutues machines pleines de tentations. Il suffirait d'un signe, un matin, un matin tout tranquille et serein ...

Et non ce post ne finira pas par une énième résolution intenable. Parce que ce n'est pas un régime qu'il me faut mais un changement radical d'alimentation et ca c'est pas du gateau !
Repost 0
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 18:18
J'ai mis en ligne y a quelques jours une vidéo de Sliimy parce que sa version de Womanizer me semblait originale. Mais je trouve les titres de son album dénués d'intérêt. En effet, il se dit adepte de la pop anglaise et semble être un fieffé copieur.
Son clip :

Est en fait dans la lignée de nombreuses chanteuses anglaises du style de Kate Nash. Souvenez-vous son clip Foundations où on retrouve même jeux avec la voix, même type d'onomatopées, mélodie dans un style proche... La liste est longue. Son look n'est pas très original non plus si on a l'habitude de se ballader près de Bastille. Par contre, je ne suis pas d'accord avec le commentaire laissé sur la note Womanizer car je ne vois aucune ressemblance entre la voix de Sliimy et une voix de black. J'assimile l'expression voix de black à des chansons souls et à des chanteuses avec du coffre. C'est à dire bien loin de ce jeune Stéphanois. Tous mes reproches n'enlève rien à la qualité de ses chansons.  Son côté léger, dansant est sympathique.

Voici le tube de Kate Nash pour les curieux :


Repost 0
14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 12:36
Vous saviez le sens de ce titre? Vous saviez ce que c'était une Gran Torino? Bravo... car l'affiche n'apporte que peu d'information. on pourrait croire que c'est le nom d'une arme ou d'un territoire à défendre. Et bien ... non Ce qui est sûr c'est que c'est un objet de convoitise. A tel point qu'un gang demande au voisin de Walt de voler sa Gran Torino, une voiture de 1972 avec tout plein de trucs trop bien ! Surtout c'est une voiture qu'il bichonne et qu'il va défendre coute que coute.

Tao ne réussit pas à voler à son vieux voisin, vétéran de la guerre de Corée. Mais de cet échec, il va pouvoir que remonter vers la surface. Walt va prendre en grippe le gang coréen. A vous de voir les divers rebondissements qui découlent de cet affrontement.

Le scénario nous emmène dans une banlieue du Midwest  où chaque communauté s'est regroupée et a délimité son territoire. Walt ressemble au village d'Astérix entouré de Romains, Wisigoths et Saxons. Chacun chez soi et Dieu pour tous.

Les critiques et autres journalistes ont évoqué un retour de l'inspecteur Harry, un grand Clint. Pas si sûr. Ici, Eastwood joue un animal sauvage, il grogne, il souffre, parle que très peu. Il sort plus souvent sa main en forme de pistolet que son gros calibre. Ce qui est loin de ressembler à Harry.

En tant que réalisateur, il est juste et comme souvent dans ses films plein de tendresse envers ses personnages. Pas de fioriture ou d'artifice. Les seconds rôles ont leur importance et sont assez juste.

Le film n'est pas une grande surprise ou une grande claque mais c'est une histoire bien racontée et un bon moment à passer.
Repost 0
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 20:35
Repost 0
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 16:33
Imaginez... Vous poussez la porte d'un traiteur libanais. Ce n'est pas le premier que vous essayez mais celui-là semble différent.

Deux hommes derrière une multitude de plats prêts à dévorer.

L'un d'entre eux tend un petit gobelet de thé très chaud. Avant même d'avoir commandé, avant même d'avoir réfléchi au menu, il vous offre un délicieux thé.

Au choix, on peut se régaler avec sandwich ou si on est gourmand, si on a envie de tout goûter, vous pouvez composer une grande assiette avec tout un panel de mets libanais. Je me suis régalé avec les falafels. J'ai bavé en croquant dans un sandwich de chawarma. Et j'ai souri en m'asseyant sur une chaise en plastique avec mon plateau. La décoration simple et pastel ressemble aux hommes qui tiennent ce lieu.

Plusieurs types de menus vous attendent : menu sandwich pour 5.60 avec dessert et boisson, menu salade pour 6.30 ou menu plat pour 8.50.

C'est une adresse à retenir : Idem's au 87 rue Henri Barbusse à Clichy. Sachez tout de même que le thé n'est pas offert à tous, j'ai eu à chaque fois droit à un thé mais après moi, lors d'une longue queue, d'autres clients n'avaient pas ce privilège. Si quelqu'un comprend pourquoi certains ont droit au thé et pas d'autres, je veux entendre ces explications.
Repost 0
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 12:45

ou l'ascension d'un homme d'affaire. Daniel Plainview commence dans un forage à chercher des pépites d'or et finit par découvrir une mine d'or : une source de pétrole. Il développe ses talents et monte son entreprise. 

A ses débuts, un de ses amis meurt en recevant un tuyau sur la tête et laisse son fils orphelin. De cette tragédie, Daniel Plainview en fait une force comme chaque difficulté dans sa vie. Cet enfant deviendra son fils et son associé.

Le coeur de l'histoire se déroule avec l'installation d'un forage conseillé par un jeune garçon Paul sur le terrain de sa famille. Dans ce village, le développement économique va devoir faire face aux croyances et à l'essor d'une secte dont le prophète n'est autre que le frère de Paul, Elie.

C'est une histoire de pouvoir, d'influence, de manipulation. Les acteurs sont impressionnants de justesse. L'histoire est racontée de telle façon qu'on se demande si ce n'est pas un Biopic. J'ai toutefois, un petit reproche.. C'est long. Je ne veux pas dire qu'il y a des longueurs, mais c'est long plus de deux heures.  A la fin, je me suis demandée si il n'aurait pas été judicieux de concentrer le scénario soit sur la relation des pouvois et d'influence ou bien sur l'homme, self-made-man qui réussit sa carrière mais est terriblement seul. Le film parle de tout ça et en parle bien. Alors mes reproches avec les jours qui s'écoulent se sont dissipés et il ne reste avec le temps que du positif sur ce film.

 

A voir !

Repost 0
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 12:41



Un spectacle qui vaut le détour : Si papa si.

Trois soeurs préparent le départ de l'aînée en se remémorant leur enfance avec objets, chansons et couleurs.

Si, si, c'est vraiment génial! Alors faites comme moi, allez-y et retournez le voir en amenant amis et compagnes !

Rendez-vous samedi 28 mars à 18 h au Laurette Théâtre , 56 rue Bichat dans le 10 eme arrondissement !

Ce spectacle avait déjà eu une place de choix sur blog : un vrai coup de coeur.
Repost 0
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 13:26
Pas de boogie-woogie avant vos prières du soir...

En ce moment, il dit plein de bêtises.

Mettre de préservatifs qu'on soit marié, pacsé, en couple ou célibataire en chaleur, dans tous les cas, ca protège du SIDA.

TOUS !

Bien sûr, la religion catholique a toujours voulu nier le côté animal de l'homme. Et par conséquence, le désir sexuel était limité à la reproduction. Cependant chaque acte sexuel n'est pas suivi de fécondation. D'où l'idée de l'intervention divine. Mais toutes les fois, où Dieu nous laisse faire l'amour sans conséquence de fécondation, pourquoi l'homme devrait-il être irresponsable et prendre le risque de tomber malade?

A croire que Dieu décide de tout, on rend l'homme irresponsable de ses propres actes. Tu fais l'amour parce que tu aimes. Alors ne contamine pas l'amour de ta vie. De même une femme a le choix d'avoir un enfant... ou pas. C'est sa responsabilité de prendre les précautions nécessaires. Elle fait l'amour parce qu'elle aime cet homme et non parce que c'est un probable géniteur.

Je crois en Dieu mais pas du tout à une intervention divine, à des décisions d'un Dieu omnipotent. La seule phrase qui a conforté ma foi lors de mes doutes est DIEU EST AMOUR. Alors il ne dirait jamais de contaminer l'homme ou la femme qu'on aime.
Repost 0
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 16:20


Charmé par des sorcières ou par Morrissey... A vous de choisir ! Dans mon cas, c'est par les deux ! Je vais assister au concert de Morrissey le 2 juin au grand Rex (avec une certaine fébrilité ! il faut l'avouer)
Repost 0

Présentation

  • : Lili, la Freudreuse
  • Lili, la Freudreuse
  • : De l'écriture, de la réflexion et un soupçon de légèreté pour un plat qui se mange à toute heure de la journée
  • Contact

Recherche

Catégories