Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 17:39
Coucou mon FOF préféré,

j'avais fait exprès de ne pas donner de nouvelles depuis tes derniers messages. J'ai voulu la jouer comme un mec. Tu sais le genre que nous avons déjà rencontré. Souviens-toi de Sébastien. Il m'avait accompagné à un concert. Il t'avait même touché pour me rapprocher de lui. Il avait les mains moites. Au moment de se quitter le soir même, il me dit de le rappeler le lendemain pour qu'on se revoit. J'ai rappelé trois fois sans succès et j'ai laissé tomber. Les mecs font souvent ca. Ils répondent pas et attendent que la fille laisse tomber.

J'espèrai que tu jouerai le rôle de la fille et que tu laisserai tomber. Mais non, tu es là toujours là.

Alors j'ai décidé d'employer la manière forte. Tu as senti??? tu as eu mal?

Je t'explique, samedi après-midi, Vincent m'a donné rendez-vous pour une séance de sport. Et j'ai senti mes cuisses te taper dessus. Sans arrêt... J'avoue avoir mal aux cuisses suite à la séance de RPM autrement de Body Bike. Vincent a perdu 10 kilos en 4 mois. C'est à mon tour maintenant ! Si je garde le rythme, notre rupture sera entamée voire terminée.

Tu risques d'avoir mal... Encore et encore...

Puis un jour, je vais y arriver. Arriver à ne plus acheter chocolat et autres choconneries pleines de sucres... Un jour, je ne te verrai plus, je serai liiiiiiiiiiiiibre.

A très vite pour un dernier adieu

Le corps auquel tu es rattaché
Repost 0
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 14:21
Ma chaire et tendre,

tu n'as pas fait suite à mon dernier message.

Tu souhaites que je te quitte et pourtant tu n'as pas encore commencé à entamer un quelconque processus... Brownie, pain au chocolat, ce matin... Tu me prouves par ce simple geste que tu m'aimes encore. J'entends déjà tes justifications "Mais y avait rien d'autres à manger... Dès que je serais installée chez moi, je m'y mettrai..."

Je n'y crois pas une seconde. Tu tiens trop à moi. L'été dernier, tu étais allée voir un médecin, une dame brune grande élancée. Tu voulais qu'elle te dise comment faire. Et très franchement, j'ai eu peur de te perdre. Tu avais perdu plus de 4 kg. Heureusement pour moi, tu as recommencé à craquer, à manger chocolat, biscuit, gateau... Et même si tu conitnuais à faire du sport, je reprenais forme. Maintenant, je forme une belle bouée. Je repose sur tes cuisses quand tu es assise.

Tu t'imagines sans moi? le ventre plat? Mais non, c'est pas ca que tu veux, réfléchis un peu. Je suis indispensable. Arriverais-tu à te voir belle? As-tu vraiment envie d'être ventre plat et gros nichons? C'est vraiment ca que tu veux? Je te connais mieux que quiconque et tu n'aimes pas ton corps, tu ne veux pas être belle. Alors ne me quitte pas.

Ne me quitte pas.

Ton gras double préféré.
Repost 0
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 12:38
Ma chaire et tendre,

J'ai bien reçu ton courrier.

Comment t'exprimer à quel point je me suis senti blessé. Après tant d'années de vie commune. Tu veux me quitter, partir...

Tes mots sont blessants et pourtant tu restes, tu es là près de moi, collée à moi. Tu me demandes de partir car tu n'arrives à me quitter. Mais je n'ai aucune envie de partir. Si tu veux que notre histoire se termine, assume et pars. Mais ne me demande pas de partir sans que tu fasses quoi que ce soit.

Tu dois agir. Tu dois maigrir pour que je partes. Je ne partirai pas juste parce que tu le désires. A toi de faire des efforts. Je ne suis pas si facile à quitter tu verras. La rupture sera longue et difficile. Je suis sûre même que tu vas me regretter.

Tu crois franchement que la vie sans moi? sans chocolat, sans gras, sans soda? c'est si intéressant que ca?

Tu vas vivre avec d'autres... salades, produits allégés et fruits... Ca va te suffir. Et nos moments de désir,  l'extase que tu ressentais lorsque le chocolat fondait dans ta bouche...

Tu dis vouloir qu'on se quitte mais je n'y crois pas. Et d'ailleurs, je vais faire mon possible pour que ca ne se produise pas de si tôt

Ton FOF qui tient à toi.
Repost 0
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 17:21
Bien cher FOF,

Ta compagnie depuis tant d'années m'a tenu chaud. Tu es présent dans ma vie depuis plus de 10 voire 12 ans. Et là, je t'avoue en avoir marre de toi. Je sais que ces mots sont forts. Mais il faut qu'on  arrête de se voir. Je ne peux plus te voir. Mon visage s'est embelli, mes cheveux ont trouvé une coupe qui leur convient, il ne reste plus que toi. Toi qui gâche tout.

Sois gentil... Va-t-en !

Quitte-moi car je n'arrive pas à te quitter. Je ne sais plus comment faire pour te faire comprendre que tu DOIS partir. Je ne veux... ne peux plus te voir. Accepte qu'on réduise nos relations à une simple bouée.  Je ne veux plus de toi. C'est terminé. Fini les plis de gras, fini le chocolat, fini le sucre, fini le gras...



Malgré tout, tu vas me manquer. Tout ca va me manquer. Manger sans souci, sans t'observer du coin de l'oeil te délecter de chaque morceau ingurgité.

Cher Fof, aime-moi et oublie-moi.

Ta chaire et tendre...
Repost 0
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 16:10
Après avoir publié un post présentant la version de Senor Coconut, voici une version plus jazzy tout aussi trippante :

Repost 0
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 09:52
Mais c'est difficile... Difficile de se prendre en main... Difficile de dire adieu.

Il est là depuis longtemps. Parfois il me quitte et quand il revient c'est renforcé. Et c'est d'autant plus difficile de le quitter. Pourtant il le faut. Je n'ai plus le choix ! Je dois dire STOP.

Je vais commencer par vous le présenter. Voici mon F.O.F. autrement dit mon Fold of Fat (soit en francais mon bourrelet). Je ne compte plus les années de vie commune. Les séparations, les disputes, les souffrances. Et dernièrement il est très présent. Il grossit et s'installe. Je n'arrive plus à lui en vouloir. Je me dis que je ne fais rien pour le repousser...

Il faut que je le quitte. Ma mère n'arrête pas de me le répéter. "Fais tes adieux au F.O.F. C'est fini, tu es une adulte maintenant. Assume tes actes et agis!"

Elle a raison mais ce n'est pas si simple. Il m'arrive pendant quelques jours d'agir pour la séparation mais je craque ! Et un craquage arrête d'un coup sec le processus de rupture. Il faut remettre en route le processus. Je trouve toujours des excuses pour expliquer mon craquage  : je déprime en ce moment, il y a tous ces changements et puis c'est tellement bon et c'est ta faute, tu n'arrêtes pas de me tenter etc

Mais comme à chaque fois, la seule fautive c'est moi. Il suffit de dire "non merci", de ne pas demander un gateau en chocolat au dessert ou bien de ne pas mettre de pièce dans ces foutues machines pleines de tentations. Il suffirait d'un signe, un matin, un matin tout tranquille et serein ...

Et non ce post ne finira pas par une énième résolution intenable. Parce que ce n'est pas un régime qu'il me faut mais un changement radical d'alimentation et ca c'est pas du gateau !
Repost 0
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 18:18
J'ai mis en ligne y a quelques jours une vidéo de Sliimy parce que sa version de Womanizer me semblait originale. Mais je trouve les titres de son album dénués d'intérêt. En effet, il se dit adepte de la pop anglaise et semble être un fieffé copieur.
Son clip :

Est en fait dans la lignée de nombreuses chanteuses anglaises du style de Kate Nash. Souvenez-vous son clip Foundations où on retrouve même jeux avec la voix, même type d'onomatopées, mélodie dans un style proche... La liste est longue. Son look n'est pas très original non plus si on a l'habitude de se ballader près de Bastille. Par contre, je ne suis pas d'accord avec le commentaire laissé sur la note Womanizer car je ne vois aucune ressemblance entre la voix de Sliimy et une voix de black. J'assimile l'expression voix de black à des chansons souls et à des chanteuses avec du coffre. C'est à dire bien loin de ce jeune Stéphanois. Tous mes reproches n'enlève rien à la qualité de ses chansons.  Son côté léger, dansant est sympathique.

Voici le tube de Kate Nash pour les curieux :


Repost 0
14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 12:36
Vous saviez le sens de ce titre? Vous saviez ce que c'était une Gran Torino? Bravo... car l'affiche n'apporte que peu d'information. on pourrait croire que c'est le nom d'une arme ou d'un territoire à défendre. Et bien ... non Ce qui est sûr c'est que c'est un objet de convoitise. A tel point qu'un gang demande au voisin de Walt de voler sa Gran Torino, une voiture de 1972 avec tout plein de trucs trop bien ! Surtout c'est une voiture qu'il bichonne et qu'il va défendre coute que coute.

Tao ne réussit pas à voler à son vieux voisin, vétéran de la guerre de Corée. Mais de cet échec, il va pouvoir que remonter vers la surface. Walt va prendre en grippe le gang coréen. A vous de voir les divers rebondissements qui découlent de cet affrontement.

Le scénario nous emmène dans une banlieue du Midwest  où chaque communauté s'est regroupée et a délimité son territoire. Walt ressemble au village d'Astérix entouré de Romains, Wisigoths et Saxons. Chacun chez soi et Dieu pour tous.

Les critiques et autres journalistes ont évoqué un retour de l'inspecteur Harry, un grand Clint. Pas si sûr. Ici, Eastwood joue un animal sauvage, il grogne, il souffre, parle que très peu. Il sort plus souvent sa main en forme de pistolet que son gros calibre. Ce qui est loin de ressembler à Harry.

En tant que réalisateur, il est juste et comme souvent dans ses films plein de tendresse envers ses personnages. Pas de fioriture ou d'artifice. Les seconds rôles ont leur importance et sont assez juste.

Le film n'est pas une grande surprise ou une grande claque mais c'est une histoire bien racontée et un bon moment à passer.
Repost 0
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 20:35
Repost 0
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 16:33
Imaginez... Vous poussez la porte d'un traiteur libanais. Ce n'est pas le premier que vous essayez mais celui-là semble différent.

Deux hommes derrière une multitude de plats prêts à dévorer.

L'un d'entre eux tend un petit gobelet de thé très chaud. Avant même d'avoir commandé, avant même d'avoir réfléchi au menu, il vous offre un délicieux thé.

Au choix, on peut se régaler avec sandwich ou si on est gourmand, si on a envie de tout goûter, vous pouvez composer une grande assiette avec tout un panel de mets libanais. Je me suis régalé avec les falafels. J'ai bavé en croquant dans un sandwich de chawarma. Et j'ai souri en m'asseyant sur une chaise en plastique avec mon plateau. La décoration simple et pastel ressemble aux hommes qui tiennent ce lieu.

Plusieurs types de menus vous attendent : menu sandwich pour 5.60 avec dessert et boisson, menu salade pour 6.30 ou menu plat pour 8.50.

C'est une adresse à retenir : Idem's au 87 rue Henri Barbusse à Clichy. Sachez tout de même que le thé n'est pas offert à tous, j'ai eu à chaque fois droit à un thé mais après moi, lors d'une longue queue, d'autres clients n'avaient pas ce privilège. Si quelqu'un comprend pourquoi certains ont droit au thé et pas d'autres, je veux entendre ces explications.
Repost 0

Présentation

  • : Lili, la Freudreuse
  • Lili, la Freudreuse
  • : De l'écriture, de la réflexion et un soupçon de légèreté pour un plat qui se mange à toute heure de la journée
  • Contact

Recherche

Catégories