Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 23:12

Quand on visite Avignon, on passe essentiellement du temps sur la place de l'horloge, place du Palais des Papes et rue de la République. Mais cette ville, historique, est caractéristique de rues tortueuses, anciennes et jolies. Dans la rue des Teinturiers, une rue avec des roues pour faire marcher les teintureries, il y a de nombreux théâtres et des restaurants.

 

Nous en avons testé un, ce jeudi midi, l'Offset. Nous avons pris des formules à 13,50 €. Formule où on a un plat qu'on accompagne soit d'une entrée, soit d'un dessert. Deux gourmands que nous sommes, nous avons opté pour la formule avec le dessert. Mon copain a pris du poulet tandoori avec un fondant au chocolat et j'ai pris une assiette végétarienne avec un café gourmand.

 

Un régal. Oui franchement. Mon copain a saucé avec du pain son assiette, tellement il se régalait. Par contre, la quantité était copieuse. Nous avions la peau du ventre très tendue. On s'est demandé si nous n'avions pas assez faim pour manger dans un resto ou si les quantités proposées étaient trop grandes.

 

En tout cas, une chose est sûre : on s'est régalés pour pas cher.

 

Une adresse pour les repas de midi à retenir !

 

Je ne parle pas trop de la déco, car j'étais placée dos à la salle au fond, donc je n'ai pas grand chose à vous dire. J'ai vu des tableaux, des murs marrons, une machine d'imprimerie... Il faudra que j'y retourne ;)

 

L'Offset

16 bis rue des teinturiers

84000 Avignon

04 90 85 28 44

Repost 0
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 21:51

120 g de spéculoos / 50 g de beurre mou / 3 oeufs / 2 oranges traitées / 250 g de ricotta / 250 g de fromage blanc / 100 g de sucre en poudre

 

Dans un saladier, écraser les spéculoos puis ajouter le beurre mou et mélanger. Je me suis installée devant la télé, j'ai coupé et cassé les biscuits dans mes mains et incorporé le beurre en malaxant avec mes mains.

Battre les oeufs. Zester les oranges et presser 1/2 oranges. Réserver. Ca, je l'ai fait dans la cuisine. Sauf les zestes, que j'ai fait encore devant la télé. Parce que ca prend du temps sans besoin d'une grande concentration.

Dans un saladier pouvant aller au micro-ondes, mélanger la ricotta et le fromage blanc, ajouter les oeufs battus et le sucre. Mélanger puis verser le jus d'orange et les zestes. J'avais prévu de faire le cheesecake deux fois : un pour le bureau et un pour la maison. Donc j'ai doublé les proportions. Le saladier était rempli à rabord. Pas facile de remuer.

Battre jusqu'à obtention d'une préparation onctueuse. Faire cuire 10 minutes sur DOUX en mélangeant régulièrement, jusqu'à ce que le mélange épaississe. Alors là, je me suis posée beaucoup de questions. Ca veut dire quoi ? comment fait-on cette cuisson ? j'ai opté pour la plus basse température du micro-ondes, j'ai coupé la cuisson en deux pour pouvoir remuer. Et c'est là que j'ai dû foirer quelque chose. A mon avis, il ne faut pas couper la cuisson en deux et pire, quand la quantité est doublée, il faudrait aussi revoir le temps de cuisson.

Tapisser un plat rectangulaire de papier sulfurisé et y déposer le mélange spéculoos-beurre. Aplanir à l'aide d'une spatule. Ca, c'est simple, sauf que j'ai mis du film alimentaire et ca n'a pas donné un aspect très beau.

Verser la crème à l'orange sur la couche de biscuits et aplanir le cheesecake avec une spatule. Seule chose que je suis sûre d'avoir réussi.

Mettre au frais au moins 6 heures. J'ai laissé le cheesecake une nuit entière et en fait cela a pris l'aspect d'une crème ou d'un tiramisu mais pas du tout d'un cheesecake. Deux jours au frigo, l'aspect ressemblait déjà plus à un cheesecake, en tout cas, je ne conseillerais pas cette recette, qui manque d'informations et de clareté. Je chercherai et testerai une autre recette de cheesecake. Celle-ci a un bon goût mais elle est longue à faire et mon résultat n'était pas beau. Déçue.

 

Recette issue du livre 280 pages de vite rapide et bon (p.249)

Repost 0
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 14:15

Film sorti le 22 décembre 2010 avec Cher et Christina Aguilera.

 

Comédie musicale dans toute sa splendeur... Chansons, danses et bonheur qui explosent. Cher est très juste dans son interprétation, Christina Aguilera débute et elle a encore beaucoup à apprendre du jeu de comédien. Elle a bien sûr une voix et une présence quand elle est sur la scène du Cabaret, vraiment étonnante.

 

C'est l'histoire d'une jeune fille qui part de sa province pour faire carrière à Los Angeles. Elle arrive à se faire embaucher en tant que serveuse dans un cabaret nommé "Burlesque". Elle va ensuite faire son possible pour quitter la salle et monter sur scène.

 

L'histoire est cousue de fils blancs et ors. On devine assez facilement les tenants et les aboutissants du film. Pas de grosses surprises. Je regrette un peu le côté "happy end". Les personnages ne nous semblent pas avoir d'énormes difficultés à surmonter et tout se résoud si facilement...

 

C'est un film divertissant avec une bande son à l'image de Christina Aguilera. Cependant le véritable Burlesque est peu présent dans le film, à part quelques courtes scènes de spectacle, les parties avec Christina Aguilera n'ont presque rien de burlesque. Dommage... Ca aurait été sûrement beaucoup plus drôle.

 

Je ne conseillerai pas ce film à tout le monde, juste aux amateurs de comédie musicale et à ceux qui ont envie de se divertir.

 

Un petit clin d'oeil aux amateurs de séries : vous allez reconnaître beaucoup d'acteurs ayant joués dans des séries !

 

http://www.photos-films.com/flm/pic/orig/301/Burlesque-30123.jpg

Repost 0
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 12:02

Entre le 24 au soir et le 25 à midi, on peut dire que l'estomac a été à rude épreuve.

 

Le 24 au soir, nous avons dégusté en entrée des fonds d'artichauts au chèvre (délicieux, à refaire). En plat, les gambas au miel et aux poivres n'étaient pas très bonnes. Alors, la recette n'était pas terrible. Les gambas sont cuites avec du miel et des poivres. Elles étaient très bonnes. Mais il y avait une sauce avec des échalottes et du vin blanc. Et cette sauce n'avait pas grand intérêt. Vraiment aucun rapport avec les gambas. Donc, la recette ne valait pas le coup. Dommage.

En dessert, ma mère avait confectionné une charlotte aux framboises en verrine. Un délice :p

 

Le 25 à midi, le repas a démarré par une salade verte avec noix et magrets. Nous avons confectionné ensuite un feuilleté de foie gras. Assez bon, mais très très gras. Le plat principal était une recette trouvée dans un magazine : biche aux marrons et aux airelles. Alors là, je me suis régalée. Vraiment, une très bonne recette. Nous l'avons très peu adapté. La recette était un rôti de biche farci à la crème de marrons. Nous avons pas trouvé de rôti, nous avons remplacé par des pavés de cerfs. Nous les avons placés en forme de rôti et mis la farce entre les tranches. A côté dans l'assiette, nous avions des marrons entiers, des pommes noisettes et une feuille de brick en aumônière avec de la crème de marrons dedans. En sauce, un bocal d'airelles chauffées. Vraiment, j'ai trouvé cette recette super. Il reste plus que le fromage et la classique bûche aux marrons, bien entendu. Ma grande-tante avait apporté une autre bûche avec une crème aromatisé à l'alcool et aux raisins secs. Là, par contre, pas de grands compliments sur les desserts. Notre bûche était un peu lourde et celle offerte n'était pas à mon goût.

 

Il ne reste plus que les cafés et les truffes que j'avais faites dimanche dernier.

 

Alors le bilan pour les repas de Noël cette année, est très mitigé. Surtout après avoir eu l'estomac plombé hier soir à cause du foie gras à mon avis...

Repost 0
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 12:22

Film de vampires situés dans un futur proche...

 

Le monde a été chamboulé en 2009 et l'histoire se situe quelques années d'après où la race humaine est en minorité. Les vampires ont pris l'ascendant et les humains sont considérés comme des aliments. Les quelques survivants se cachent et certains sont utilisés comme des pompes à sang.

 

L'histoire ne racontent pas la prise de pouvoir des vampires. Le problème est situé au niveau de la rarification du sang humain, matière première et élément vital pour les vampires. Une compagnie essaie de mettre en place un ersatz de sang. Les vampires les plus en manque se transforment en bête féroce. Le personnage principal joué par Ethan Hawke travaille sur cet ersatz de sang et espère que cela mettra fin à la traque envers les quelques êtres humains restant.

 

Le film est du coup très sombre, et gore. Sombre car il se passe la plupart du temps la nuit et gore car le sang coule. Mais au delà de ces aspects qui pourraient en repousser certains, c'est intéressant de réfléchir sur l'avenir en cas de pénurie. Sans nourriture, sans énergie, nous redeviendrons des animaux en chasse.

 

L'esthétique du film est sublime, certaines scènes font froid dans le dos. Les acteurs sont très justes. Il n'y a pas de longs discours accablants et inutiles. Je ne vous décrirais pas les scènes finales qui nous laissent sans voix.

 

C'est un vrai bon film qui mérite le détour, mais âmes sensibles s'abstenir...

Repost 0
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 16:06

La veille, faites tremper 500 g de pois cassés dans de l'eau.

 

Couper vos 200 g de comté en deux parts égales. 100 g seront râpés et 100g seront en copeaux. Pendant ce temps, faites rissoler 200g de jambons coupés en dés dans votre casserole. Ajouter un oignon coupé en morceaux.

 

Ajouter deux branches de céléri en morceaux, et 5 carottes coupés en rondelles. Finalement, verser les pois cassés, 2l de bouillon et des feuilles de laurier. Malheureusement ma casserole était trop petite et je n'ai pu verser qu'un seul litre.

 

Laisser mijoter pendant 45 minutes en remuant de temps en temps.

 

Dans la recette, il n'est pas indiqué qu'on peut mixer la soupe. Mais je l'ai fait, j'ai plongé mon mixeur et vrouuuuuuum.... Au final, cela a donné une soupe très épaisse et très agréable pour les journées d'hiver. Les jours passant, j'ai finalement ajouté du lait, puis de l'eau pour délayer cette purée... Et c'est une très bonne recette. A faire et refaire pendant les temps froids et glaciaux de cet hiver.

Repost 0
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 16:16

Voici le film qui a inauguré la soirée fantastique 2010 proposée par le cinéma Utopia à Aivgnon. Il nous a été présenté comme un film bourré de référence cinématographique, italien érotique et français de la nouvelle vague. Quand les spectateurs ont entendu ces expressions, il y a eu des réactions... Oula... Qu'est-ce qui nous attend ?

 

Le film Amer est intéressant par toutes ses innovations et son côté dérangeant. Visuellement, il y a une grande utilisation de gros plans, il arrive régulièrement qu'on voit un oeil seul à l'écran. Il y a aussi des scènes avec des superpositions d'images et de couleurs. On nous emmène en quelques secondes dans un monde onirique. Le plus étonnant c'est que le réalisateur ne se limite pas à montrer mais il nous fait entendre. Le son est omniprésent. Une goutte qui tombe. Le bruit d'un pas sur les graviers. La respiration angoissante d'un personnage qu'on ne voit pas. L'ambiance est posée.

 

Je n'ai pas de grande culture cinématographique. Je n'ai pas vu les références au cinéma italien, mais j'ai ressenti ce que cela voulait dire. C'est érotique, visuel, sensuel. La femme est magnifiée.

 

Par contre, le film est découpée en trois parties, trois moments de la vie : enfance, adolescence et la vie adulte. Je trouve qu'il n'y a aucun lien entre ces moments. Bien sûr, c'est un personnage féminin qu'on suit, qu'on voit grandir. Mais il n'y a aucune référence à son enfance quand on la voit ado ou adulte. Je me demande si il n'aurait pas été plus intéressant de se focaliser sur une période et de la développer ou de découper en trois courts métrages. Il n'y a pas de liant à toutes les scènes et c'est dommage, car chaque passage a son intérêt. Même si j'avoue avoir une préférence pour le début, l'enfance. La dernière partie était moins originale dans le scénario, même si la façon de filmer était très surprenante. Et au milieu, l'adolescence,là j'avoue n'avoir ni référence ni intérêt. On peut comprendre que c'est la puberté, l'envie de plaire aux hommes d'une jeune fille. Mais bon, ca ne m'a pas plu plus que ça.

 

Au final, on sort d'un film comme celui-là, en se disant que le cinéma a de beaux jours devant lui. Ce n'est pas un chef d'oeuvre mais en tout cas, il y a beaucoup d'inventivité et d'utilisation de cet art. Il sera intéressant de voir les prochains films de ce réalisateur. Malgré les quelques critiques que j'ai émise, je conseillerai de le voir et de se faire son propre avis. Peut-être vous aimerez des parties que je n'ai pas comprises et cela sera l'occasion pour moi d'aller au delà de ma première impression.

 

Repost 0
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 22:45

Dans le quartier de Port Marianne à Montpellier, se trouve un petit lac. Une sorte de futur havre de paix. Je dis futur, car pour le moment il y a encore des travaux et des grues, donc le paysage ne s'est pas encore finalisé.

 

Quelques restaurants se sont installés au bord du lac. Et j'ai eu l'occasion d'en tester deux situés côte à côte. En fait, je ne peux pas comparer exactement les mêmes choses. Je suis allée au Site fin août, nous avons mangé en terrasse. Et son voisin nous a accueilli un vendredi soir d'hiver. Nous étions installés au fond de la salle dans un coin rien qu'à nous. C'est différent mais j'ai apprécié les deux lieux.

 

Côté nourriture, les deux restaurants proposent des plats assez fins avec des goûts délicats. Mais (car il y a un gros MAIS), je n'ai pas apprécié le service du O'Flore. Pour plusieurs raisons, la serveuse venait tellement souvent nous voir pour nous débarasser alors qu'on était loin d'avoir fini que cette attitude nous a donné l'impression qu'elle souhaitait nous voir partir. Le pire, je trouve, c'est qu'elle ose servir une entrée que nous n'avions pas commandé. Elle a baragouiné dans sa barbe que la tarte n'était plus disponible. Enfin, nous croyons avoir compris un truc dans le genre et elle sert des crevettes en feuilles de brick, sans demander aucun avis au client. Une situation similaire s'était présentée chez Le Site et l'attitude avait été très différente. Mon copain avait commandé un dessert, puis a hésité et changé d'avis. Le serveur est venu avec son premier choix et s'est excusé platement de cette méprise. Il a même proposé de revenir avec le deuxième choix. Mais nous avons été conciliant. Alors que d'un côté la serveuse n'a pas pris l'avis du client pour le changement et ne s'est pas excusé, elle a imposé l'entrée, le serveur quant à lui a fait une méprise mais a pris le temps de s'excuser et même de réparer la méprise.

 

Les prix sont dans des fourchettes assez proches. On peut manger une entrée, plat et dessert avec du vin pour environ 18 €.

 

On pourrait conclure que ce sont des endroits agréables en terrasse avec des plats assez bons. A mon avis, ils vont sûrement avec une clientèle le midi nombreuse qui viendra se pauser pour le déjeuner.

 

O'Flore

148, rue Galata

34000 Montpellier

 

Le Site

146 rue Galata

34000 Montpellier

Repost 0
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 15:19

http://lemiroirdenarcisse.files.wordpress.com/2010/11/mother-and-child-affiche.jpg?w=262&h=377Film de Rodrigo Garcia USA 2010

 

Grand prix, festival du film américain de Deauville 2010

 

C'est un des plus beaux film sur la maternité. Un film sur des destins croisés, sur des choix de vie, sur l'influence de la maternité et de son absence sur la vie et la construction psychologique. Un film sur les doutes, les hésitations, les choix et les déterminations, sur le destin, le hasard et les croyances.

 

Les premières images montrent deux adolescents qui s'embrassent et qui s'apprêtent à passer à l'acte avec une jolie et légère musique de fond. Puis, on voit l'évolution avec de nombreuses ellipses dans le temps, jusqu'à voir cette jeune fille en dame d'une soixante d'années chez elle, s'occupant de sa mère âgée. On voit également l'évolution d'une avocate trentenaire, ambitieuse et solitaire. Et enfin on suit les aventures d'un couple qui cherche à adopter un bébé. Trois vies très différentes mais qui vont se croiser et être touchées par les autres.

 

Des images simples, de la musique très bien amenée et des comédiens incroyablement talentueux. Franchement le casting révèle des talents connus et confirmés : Samuel L Jackson, Naomi Watts, Annette Bening, Kerry Washington, Jimmy, Smiths... J'ai reconnu un visage que je n'avais pas vu depuis une dizaine d'année, Tatiana Ali, qui jouait Ashley Banks dans le Prince de Bel Air.

 

 

Je peux que conseiller ce film, un petit bijou de tendresse qui aborde la maternité et les relations mère/fille sans jugement sans donner de grandes leçons sur la vie. Le sujet est abordé sous l'angle des sensations, des doutes et des difficultés.

Repost 0
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 12:21

Parce que j'aime mon homme, que je souhaite qu'il n'ait pas froid et parce que j'aime tricoter, je me lance parfois dans des tricots difficiles et longs. Il y a deux ans, j'avais tricoté un pull vert avec des torsades. J'avais mis plus de 6 mois pour le terminer.

Cette année, j'ai presque mis un an pour tricoter ce pull avec des rayures. En effet, le pull est tricoté avec des aiguilles 3 et 3,5, donc cela n'avance pas vite. Mais j'ai réussi à amener le pull à Paris juste au début des jours de grand froid la semaine dernière.

 

 

PB250319.jpg

 

Alors, il y a un petit défaut (en dehors des coutures faites rapidement avant de partir prendre le train) la laine gratte un peu. C'est pas très agréable. Mais avec un sous-pull à manches longues, c'est mieux et surtout ce tricot tient bien chaud.

 

Modèle Bergère de France, catalogue 2009-2010.

Repost 0

Présentation

  • : Lili, la Freudreuse
  • Lili, la Freudreuse
  • : De l'écriture, de la réflexion et un soupçon de légèreté pour un plat qui se mange à toute heure de la journée
  • Contact

Recherche

Catégories