Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 13:15

DSCF1163.JPG

Nous avons conservé du pain pendant trop longtemps. Il n'était même plus possible de le couper pour en faire des tranches et faire l'habituel pain perdu. Alors, il a fallu trouver une solution. J'ai coupé le pain en morceaux et verser du lait dessus pour qu'il ramollisse. Ensuite, j'ai cassé trois oeufs et les ai battus et versé sur le pain.

 

Enfin, j'ai beurré mes ramequins et placé mon pain ramolli dans les ramequins. J'aurais pu mettre des fruits dessus, mais j'ai préféré mettre du sucre vanillé.

 

Pour la cuisson, j'ai opté pour une cuisson au four à 150°C pendant 20 minutes.

 

C'est aussi bon que les pains perdus habituels, à déguster légèrement chaud. Un régal avec un peu de sirop d'érable.

Repost 0
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 17:34

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/77/96/35/19481842.jpgFilm issu d'une personnage Marvel inspiré de la mythologie nordique, Thor est fils d'Odin et frère de Loki. Fils aîné du roi, il est destiné à devenir souverain. Ce statut par naissance le rend aussi puissant qu'arogant. Le jour de son couronnement, des ennemis arrivent à s'introduire dans le royaume. Cet événement entraîne des réactions et des décisions de Thor qui vont conduire à son bannissement du royaume. Il arrive sur terre et va devoir s'adapter à cette nouvelle vie.

 

C'est un résumé, mais on pourrait narrer cette histoire de plusieurs manières. Il  a beaucoup d'événements en un seul film. Issue d'une série de comics, cette histoire ne tient pas en un seul film. Il y a tellement de coupes et de raccourcis que nous avons l'impression de passer à côté de nombreuses évolutions. En sortant de la séance de cinéma, on a passé un bon moment, bon film. Mais les personnages ne sont pas approfondis. L'évolution de l'arrogant sur terre est liée à quels événements ? Qui est vraiment Loki ? On apprend quelques détails intéressants. Ce personnage à mon avis pourrait avoir un propre film (ou plusieurs). L'histoire est passionnante et on sort un peu frustré. Finalement, cela aurait peut-être mérité une série télé. Cela aurait coûté trop cher, peut-être...

Repost 0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 17:20

Il vous reste des blancs d'oeufs dans votre frigo ? Ne jetez rien et faites des meringues. C'est hyper méga facile et c'est tellement bon.

Pour 3 blancs d'oeuf, vous pesez 150 g de sucre. Ensuite, vous sortez votre batteur électrique. Une pincée de sel dans les oeufs et c'est parti, on monte les oeufs en versant petit à petit le sucre.

Préchauffez le four à 90°C. Sur la plaque de four, installez un papier cuisson et ne faites pas la même erreur que moi : former de jolies petites meringues. En effet, moi j'ai tout versé sur la plaque pour former une méga grosse meringue qui était déliciseuse mais très difficile à détacher du papier cuisson. J'ai découpé des petits morceaux qui se sont transformés en miettes. Trop bonnes miettes mais visuellement c'est pas très appétissant.

DSCF1162.JPG

Repost 0
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 13:47

Et oui encore une suite... J'avais apprécié le premier film et pas trop les suivants. Surtout le 3ème qui tournait un peu en ron. Alors pourquoi aller voir le 4ème ? Pour passer une bonne soirée entre amis ! La meilleure des raisons et franchement la soirée fut bonne. C'est un film où on rit, où on sursaute, où on a très peur et on s'amuse d'avoir peur. Ce quatrième opus est vraiment dans la veine du Premier du genre.

 

L'histoire présente le retour de Sidney dans sa ville pour la présentation de son livre et une série de meurtres reprend toutjours avec un coup de téléphone à l'origine de stress et d'angoisse. "Quel est votre film d'horreur préféré ?" Les nouveautés sont dans l'introduction de la technologie : internet, webcam, blog et la domination des téléphones portables. C'est plutôt sympa comme film. A voir entre potes pour s'amuser.

http://www.buzziactu.com/wp-content/uploads/2011/01/scream_4.jpg

Repost 0
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 14:24

DSCF1160.JPG

 

Pour 4 personnes, 15 minutes de préparation et 30 minutes de cuisson

 

Ingrédients :

- 4 filets de poulet

- 160 g de riz sauvage

- 140 g de noix de cajou non salées

- 75 cl de bouillon de volaille

- 6 c. à soupe de sauce soja

- 2 c. à soupe de curry

- 6 c. à soupe d'huile d'olive

- 1 oignon, finement émincé

- sel et poivre

 

Préparation :

Emincez l'oignon et détaillez le poulet en fines lamelles. Mélangez avec 4 c. à soupe d'huile et le curry. Place au frais pendant 30 minutes.

Lavez et égouttez le riz. Comme j'ai pris du riz non sauvage, j'ai sauté cette étage. Faites-le revenir dans une poêle avec l'huile jusqu'à ce que les grains deviennent transparents. Ajoutez l'oignon et versez progressivement le bouillon chaud. La quantité de bouillon n'est pas forcément nécessaire. J'ai versé le bouillon par louche et quand le riz était assez mouillé, il restait du bouillon et ben tant pis. Faites cuire 20 minutes.

Pilez grossièrement les noix de cajou (en réserver quelques unes entières) et faites-les griller dans une poêle sans matière grasse. Après avoir allumé le gza, j'ai remarqué que j'avais oublié de concasser les noix, tant pis, elles resteront entières.

Saisissez à feu vif le poulet mariné puis faites-le cuire à feu doux à couvert environ 5 minutes. Salez et poivrez. Ajoutez les noix et le riz. Faites chauffer 2 à 3 minutes. Servez dans de petits bols et parsemez de noix de cajou entières. Lorsque j'ai resservi le plat, j'ai ajouté une cuillère à soupe de crème épaisse et c'était encore meilleur.

 

 

Repost 0
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 16:14

Film réalisé par Tony Scott et scénario écrit par Quentin Tarantino avec Roger Avary.

 

C'est l'histoire de Clarence qui fête son anniversaire comme d'habitude au cinéma devant des films de Kung-fu et fait la rencontre d'une fille payée par son patron pour passer la nuit. Cette fille, Alabama et lui vont tomber follement et passionément amoureux. Clarence va décider de libérer Alabama de son mac et de récupérer les affaires de sa chérie. Mais il se trompe de valises et se retrouve avec des mafieux à sa poursuite.

true-romance.jpg

 

Quand on visionne ce film, après avoir vu des films de Tony Scott et de Quentin Tarantino, on est en terrain connu.On reconnaît le style d'histoire qu'aime raconter Quentin Tarantino. Mais la différence se fait dans la réalisation. Cela donne un film qui mêlerait Fargo des frères Coen avec Kill Bill 2.

 

Le casting est juste incroyable : Christian Slater, Patricia Arquette, Dennis Hopper, Val Kilmer, Gary Oldman, Brad Pitt, Christopher Walken. Les acteurs sont impressionnants. Le face à face entre Walken et Hopper est inoubliable sur fond de la musique de Lakmé. Cela rappelle une autre scène de torture avec Mickael Madsen dans Reservoir Dog. Le choix de positionner une histoire d'amour passionnée au coeur d'un film violent n'est pas non plus unique c'est le thème abordé par le film Tueurs nés, même si ce film d'Oliver Stone aborde plutôt une réflexion sur l'origine de la violence. Là, le film de Tony Scott a l'air toujours d'interroger l'amour. Jusqu'où va-t-on par amour ? Par tuer ? Par cacher des cadavres ? Par accepter la torture pour protéger son chéri ? Est-ce que l'amour est plus fort que tout ?

 

Le film est déjanté à souhait. Il est bien, mais mériterait une autre réalisation pour être encore meilleur. Ca serait peut-être encore plus intéressant réalisé par le scénariste (ouais, bon, je sais, je suis fan de Quentin, alors, je ne suis pas très objective...)

Repost 0
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 11:24

DSCF1161.JPG

Ingrédients pour 10 personnes:

Pour la pâte:

-250g de spéculos ou biscuits Bastogne
-130g de biscuits de Pont Aven, ou de galettes bretonnes
-120g de beurre doux mou

Pour la crème:

-450g de Saint Moret (mais c'est mieux de prendre le creame cheese Philadelphia)
-200g de crème fraîche épaisse
-150g de sucre
-2 sachets de sucre vanillé
-3 oeufs entiers
-2 jaunes d'oeufs
-le jus et le zeste d'un citron non traité
-250g de fromage blanc à 20%
-1 cuillère à soupe de Maïzena



Préparation:


Préchauffez le four à 180°C. Mixer les biscuits jusqu'à l'obtention d'une poudre. Au départ, j'ai cassé les biscuits avec mes mains et ensuite, j'ai mixé avec un mixeur-plongeur. Ajoutez le beurre mou. Là j'ai malaxé avec les mains le mélange beurre-biscuits et c'était agréable de mettre la main à la pâte. Tapissez un moule ( de 30cm de diamètre à fond amovible) de papier cuisson. Je n'ai pas de moule à fond amovible et j'ai remplacé par un moule en silicone et ce fut tout aussi bien. Écrasez la préparation sur le fond en remontant légèrement le long des parois. Faites cuire 7 minutes et laissez refroidir.

 

Fouettez le fromage et la crème fraîche avec les sucres pendant 1 minute. Au moment de verser le Philadelphia, je me suis rendue d'un truc de dingue, le fromage était parfumé... genre Boursin avec ail et persil. Oh M... Le gateau va avoir un goût dégueulasse.... Ouinnnnnnnn! Là je me rappelle que Pierre Hermé grand innovateur a créé des gateaux à bas de petits pois, alors on verra bien... Ajoutez les oeufs entiers, puis les jaunes un à un, le jus et le zeste finement haché du citron. Ajoutez le fromage blanc, la maïzena, et fouettez à nouveau quelques instants. Pour me faciliter la vie, j'ai fouetté avec un fouet électrique, et le résultat était joli.

Versez la crème sur la pâte biscuitée. Faîtes cuire pendant 1 heure 15 minutes à 90°C. Éteignez le four et laissez refroidir. Laissez reposer 6 heures au réfrigérateur. Pour parler de la dégustation, on sent beaucoup l'ail du fromage, mais malgré cela, il reste mangeable. Mais comme me l'a suggéré une collègue il pourrait être mangé en entrée avec de la mâche ou de la roquette. Ai-je inventé une nouvelle recette ? Euh... Pas sûr... Si un jour je refais cette recette, je la ferais avec les bons ingrédients.


Cette recette est issue de l'ouvrage Confidences sucrées de Pierre Hermé et Julie Andrieux, 2007.

Repost 0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 15:53

Je voulais voir ce film au cinéma, mais je n'y suis pas allée. J'ai fini par l'acheter en DVD. Je ne le fais jamais d'acheter un DVD sans connaître le film. Comme j'avais entendu pas mal de bonnes critiques dessus, j'ai eu confiance.

 

Très bon film. Le mode de narration n'a rien d'extraordinaire, mais l'histoire en elle-même est déjà tellement hors du commun que cela suffit à rendre le film intéressant. Dès les premières images on entre dans un nouveau monde. Moins on en connaît sur l'histoire, au plus on peut apprécier le film. Du coup, je n'ai pas envie de dévoiler quoi que ce soit de la narration. Il faut se laisser porter dans ces personnages, par l'intrigue et par les quelques éléments hors du commun de ce film.

 

C'est vraiment un film à voir. Les acteurs jouent bien (sacré casting), l'histoire est très prenante et on se régale.

http://leblogcine.fr/image/Acteurs-dInception1.jpg

Repost 0
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 15:19

Bon, dans le titre, vous savez déjà tout. Reste plus qu'à connaître les proportions et la cuisson. Franchement c'est bon, assez vite fait et plutot joli.

 

On coupe en petits lamelles un oignon blanc et le poulet en petits morceaux. Dans une poële, on met de l'huile le poulet, on laisse un peu dorer et on ajoute l'oignon. On laisse cuire 10 minutes et on ajoute du curry et 120 g de crevettes décortiquées.  On ajoute 30 cl de lait de coco. On laisse mijoter encore entre cinq et dix minutes. Pendant ce temps, on fait cuire les pâtes fraîches. en général, cela dure pile le même temps.

 

Enfin, moi, j'ai tout mis dans mon grand saladier en bois, j'ai remué et attendu que ma coloc arrive. J'ai préparé une petite salade (laitue et tomate). Je précise cela car j'ai toujours du mal à faire une bonne vinaigrette. D'habitude, je confie cette tâche à mon chéri, très doué pour faire de délicieuses vinaigrettes. Moi je fais des essais, un jour peut-être que j'y arriverai.

 

A la dégustation, j'ai apprécié cette recette rapide et bonne. Par contre, mes morceaux de poulet étaient légèrement trop gros. A refaire avec des morceaux plus fins.

Repost 0
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 14:59

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/73/96/74/19223718.jpgSynopsis d' allociné :

The Ghost writer, un " écrivain - nègre " à succès est engagé pour terminer les mémoires de l'ancien Premier ministre britannique, Adam Lang. Mais dès le début de cette collaboration, le projet semble périlleux : une ombre plane sur le décès accidentel du précédent rédacteur, ancien bras droit de Lang...

 

Le film suit le nègre d'un homme politique de sa sléection pour remplacer le précédent nègre décédé dans un accident (ou un suicide, sa mort reste floue) sur la rédaction d'une "auto-biographie" du premier ministre britannique, Adam Lang.

 

Le film raconte à la fois la vie d'Adam Lang et les soupçons que son nègre a sur la mort de son prédécesseur. Il est construit avec du suspens, un rebondissement final et des acteurs plutôt bons. Le film a obtenu 4 césars : meilleur réalisateur pour Roman Polanski, meilleur montage, meilleure musique et meilleure adaptation. J'avoue être un peu surprise par les prix que le film a reçu. Surtout par celui de la meilleure musique. Pendant le film, j'ai régulièrement pensé que la musique était vraiment là pour insister sur les moments tendus et forts de sens. Un réalisateur a-t-il besoin de souligner par des musiques très typées l'action ? Les sons, les mélodies étaient conntotées avec tant de sous-entendus et de sens que cela ne m'a pas plu.

Le scénario est vraiment intéressant, les personnages bien construit et bien joués. Je me demande quand même si le film n'a pas été couvert d'éloges seulement par les circonstances dans lesquels il s'est terminé. Le montage s'est fini avec le réalisateur en prison. C'est un bon film, mais franchement, de là à avoir 8 nominations et 4 prix, je ne crois pas. Mon chéri dirait (comme je l'ai souvent entendu dire) "c'est déjà vu, cela n'a rien d'original". A la différence de lui, cela ne m'empêche aucunement d'apprécier un film. Par contre, je pense que cela une grande importance lors d'une remise de prix.

 

Un film à découvrir et à apprécier mais ne pas mettre sur un pied d'estal.

Repost 0

Présentation

  • : Lili, la Freudreuse
  • Lili, la Freudreuse
  • : De l'écriture, de la réflexion et un soupçon de légèreté pour un plat qui se mange à toute heure de la journée
  • Contact

Recherche

Catégories