Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 21:07

Le titre est méga long, mais c'est le long titre de la pièce créée par Angelica Liddell, présentée jusqu'au 13 juillet 2011 au Festival d'Avignon 2011.

 

Première pièce que j'ai vu de la 65 ème édition du festival de ma ville natale. La pièce dure plus de trois heures avec un entracte. Elle débute avec l'apparition de petites filles portant des costumes dorés et des oreilles de lapins, qui jouent comme dans une cour de récré. On entend pour la première fois l'alphabet qui sera repris et développé pendant la "performance". C'est ainsi qu'est nommé ce que nous allons voir. Ce n'est pas du théâtre, ni du chant ni de la danse mais un mix de tout cela. Une performance.

Après les petites filles en petits lapins, nous voyons deux jeunes femmes portant des lapins morts arriver sur scène. On verra au deuxième acte encore des lapins présents sous une autre forme... Quel symbole derrière tous ces lapins ? L'innoncence perdue ? L'enfance abîmée par la vie ?

La performance est construite en distinguant le texte du jeu théâtrale et de la musique. Le texte est déclamé, sans mouvement. En version espagnole. La comédienne qui s'exprime n'est autre que Angelica Liddell, elle-même. C'est un texte fort, dur, qui envoie, qui touche. Une interprétation dans la rage et la tension.

Malheureusement, entre ces moments intenses, il y a de la mise en scène, des séquences qui ne m'ont pas touchée. Qui ne m'ont pas intéressée et qui m'ont même parfois carrément ennuyée. Mais ce n'était pas toujours le cas. J'ai trouvé impressionnant et beau les acrobates chinois. Mais je n'ai rien saisi ni sur la sculpture finale, ni sur la séquence avec les cannettes. Cela me semble juste insensé et incompréhensible. Sans intérêt.

 

En discutant à l'entracte et à la fin avec d'autres spectateurs, j'ai essayé de comprendre pourquoi certains riaient ou étaient émus par cette "performance". J'ai appris que certains connaissaient auparavant le travail de cette créatrice. Ils étaient de ce fait sensibilisés par sa manière de travailler. Ils avaient déjà vu des pièces beaucoup plus trash, dans la limite du supportable. Du coup, cette oeuvre semblait plus accessible. Pour eux. Car si on découvre cette créatrice, on peut apprécier la force de son texte, et rester complètement insensible à ces choix de mise en scène. Je n'apprécie pas les pièces qui nécessitent une explication de texte. Là il a fallu discuter avec deux professeurs de français pour saisir le sens de telle ou telle séquence. Je suis convaincue qu'une pièce doit être compréhensible au premier abord, même si on peut compléter par la suite l'analyse du message délivré. Je ne suis pas sortie touchée ou émue par cette performance. J'aurais franchement préféré lire le texte, un message anarchique, révolutionnaire et fort. Mais passer trois heures à regarder cette "performance", j'aurais pu m'en passer...

 

Du 8 au 13 juillet 2011 à la salle des fêtes de Montfavet

Repost 0
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 22:02

http://img.over-blog.com/211x300/4/39/74/74/1/affiche_40x60_off_2011.jpgDans la journée de dimanche, la ville d'Avignon a changé de visage. On pouvait voir des personnes en groupe de deux ou trois personnes poussées des caddies avec dedans une échelle et des affiches. Toutes tailles d'échelles. Toutes formes d'affiches. Les murs, les barrières, les poteaux, chaque recoin de rue est recouvert des affiches des spectacles du festival Off. La population a changé, il n'y a pas seulement des comédiens, mais aussi des touristes de toute la France et de toute l'Europe.

 

Grande difficulté pour chaque troupe : arriver à attirer des spectateurs. Tous les moyens sont bons. Taille d'affiche, distribution de tract, parade en fin de journée dans le centre-ville, ristourne du style : une place offerte pour une place achetée, citer les bonnes critiques... Mais tous les spectacles n'ont pas les mêmes chances de réussite. En effet, face à des créations inconnues, on trouve des pièces connues et également des visages connus. Certains comiques vus dans l'émission de Laurent Ruquier viennent présenter des one-man-show, comme Arnaud Tsamère, Lamine Lezghad... On peut aussi reconnaître les noms de Didier Porte, Trinidad, Eric Antoine, Denis Maréchal, Guy Carlier... Ces seuls noms peuvent attirer des spectateurs alors que les nouveaux qui essaient de se faire une place au soleil vont devoir jouer des coudes pour arriver à vendre des places. 

 

Le lancement du festival Off est le 8 juillet, ce vendredi. Premier week-end en perspective pour lancer un bon bouche-à-oreille et une rumeur positive pour attirer de plus en plus de spectateurs. Moi, les premiers spectacles seront dans le festival In. Avant de pouvoir décider ce que je vais aller voir dans le Off, il va falloir que j'étudie de fond en comble l'énorme programme du Off. Rien que la lecture de cet épais magazine, cela va prendre plusieurs jours. Pour commencer, j'ai déjà quelques pistes de spectacle. Des prochaines critiques à lire sur le blog en perspective...

Repost 0
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 14:05

Je ne suis pas une experte de Comics. Mais je connais tous les films X-men qui sont sortis. J'ai été curieuse de connaître la genèse du groupe.

Et je me suis régalée. Le scénario est à couper le souffle. L'histoire mêle l'Histoire avec un grand H et l'histoire des mutants.

Cela commence au moment de la Seconde Guerre mondiale. Et ensuite, les enfants ont grandi et on se retrouve au début des années 1960 aux pics des tensions de la guerre froide. La Histoire avance, les mutants se rejoignent. Alors qu'ils se croyaient seuls, ils se découvrent, se soutiennent et avouent leur pouvoir. Cependant un ennemi point son nez. Il souhaite que la troisième guerre mondiale se déclare entre les deux puissances humaines et envisage par ce biais de régner sur le monde. Il émet l'idée que leur différence ne les parquent dans des parcs ou dans des laboratoires...

 

C'est une histoire très intéressante. Des personnages attachants. Forcément, il y a des effets spéciaux, des batailles et des confrontations bons vs méchants. Mais c'est assez subtil. Et cela varie selon les situations. Je ne peux pas faire des remarques concernant l'adaption cinématographique des bandes dessinées. Il faudrait quelqu'un qui connaissent bien cet univers pour se le permettre. En tout cas, même sans connaître les publications, on peut entrer dans cet univers et se régaler.

Repost 0
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 16:02

 

Repost 0
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 17:02

Jonathan Groff a joué le rôle de Jessie St James dans Glee

jONATHANgROFF

 

Ezra Koenig est le chanteur du groupe Vampire Week-end.

Ezra Koenig

 

Ils ont un air de ressemblance. Assez lointain. Ou peut-être que leur seul point commun est d'être des musiciens très beaux !

Repost 0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 17:43

 

 

Elle avait dit NON à DSK... Mais il n'a pas compris le pouvoir de dire non !

Repost 0
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 09:36

Pièce de théâtre présentée vendredi 20 et samedi 21 mai au théâtre des Carmes, à Avignon. Elle sera au programme du festival Off pour cet été 2011.

 

L'histoire se base sur une rencontre de deux générations. Une jeune étudiante contacte un professeur et écrivain dans l'idée de rédiger une autobiographie sur sa vie avec son aide. La pièce nous présente l'évolution de leur relation.

Cette présentation était en deux parties. La première jouée, et la deuxième était lue, car l'écriture venait juste de se terminer. Les comédiens et le metteur en scène souhaitaient présenter la pièce et pouvoir échanger en fin de la représentation avec les spectateurs pour améliorer ou réajuster la pièce. Nous avons bu un verre de vin et discuté. Je me suis permise ensuite de leur faire parvenir un courrier avec des remarques supplémentaires. J'ai aimé le travail présenté et j'ai aussi le travail qu'il restait à accomplir. Il fallait approfondir les tensions entre les deux personnages, donner un peu de dynamisme à la pièce.

Je ne peux pas dire qu'elle sera le résultat final, mais en tout cas, ces représentations de style répétition publique donnent une belle première impression. On attend avec impatience de voir le travail abouti.

Repost 0
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 11:54

MinuitaParis.jpgDernier film de Woody Allen, Minuit à Paris nous raconte la visite d'un couple d'américains à Paris : un écrivain de scénarii essaie de finir son roman. Il est fiancé avec Inès une blonde qui accompagne ses parents. Son père est sur Paris pour affaires. Gil, tombe fou amoureux de Paris. Il aime déambuler dans les rues de Paris et rêve d'un âge d'or qu'il situe dans les années 1930, l'époque d'Hemingway, Picasso, Fitzgerald, Dali, Bunuel... Et à minuit, une voiture l'emène à leur rencontre mais aussi à la rencontre d'Adriana, muse de grands peintres. Gil avance sur son roman et se rend compte des différences avec sa fiancée. Elle est en admiration devant Paul, homme très pédant et n'aime pas les mêmes choses que son fiancé.

 

C'est un Woody avec ce qu'on aime de cher Allen. On voit très vite que Gil est comme le personnage de "Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu", Roy joué par Josh Brolin, un écrivain en phase d'écriture et de tension avec sa femme qui préfererait que son mari ou fiancé ait un travail stable et ne soit pas un artiste en quête perpétuelle. Alors que le précédent film manquait de peps, Minuit à Paris nous donne le sourire, nous fait rire (un peu) et nous émeut (beaucoup).Les acteurs très bien dirigées sont de très grandes qualités. Les personnages sont attachants, sauf peut-être Inès qu'on aimerait bien claquer de temps en temps... ;)

 

J'ai beaucoup pensé à ma propre histoire. Cela fait 10 mois que j'ai quitté Paris. C'est une ville où déambuler un dimanche est un régal sans nom. J'ai aussi pensé à un ami, écrivain, qui écrit et réécrit son roman. Je me suis demandé quels seraient les artistes qu'il aimerait rencontrer, quel serait son âge d'or. Et enfin, j'ai pensé à mon chéri, à toutes nos divergences, à toutes nos différences.

 

Ce film est très juste et donne le sourire. C'est une vraie comédie romantique. Un beau film à voir.

Repost 0
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 12:33
Trois de mes collègues m'ont accompagné à ce restaurant. Nous avons découvert cette adresse en profitant d'une promotion (1 menu offert pour 1 menu acheté) proposée par les surgelés Maggi. Je vous en parle maintenant, car la promotion était valable jusqu'au 30 avril. Donc, ce n'est plus de la publicité pour la marque.
Les menus du soir avaient deux prix : 39 euros pour deux plats (entrée et plat ou plat et dessert) et 45 euros pour les 3 plats (entrée, plat et dessert). C'est des prix un peu élevés par rapport à d'autres restaurants d'Avignon. Nous avons choisi une bouteille de rosé Tavel, d'un montant de 28 euros.
Les deux types de menus ont été pris. En entrée, il y avait une tomate cuite sur un lit de verdure. Les personnes qui n'avaient pas pris d'entrée ont eu droit à une terrine de légumes pour patienter avant le plat. Pour le plat, il y a eu des rougets pour certaines et du magret de canard. Tout était délicieux. Le dessert proposé était un carpaccio de fruits. Là j'avoue que j'ai aussi beaucoup aimé. Le pain était des boules de pains à l'olive noire.
Nous avons ri et nous nous sommes régalés. Par contre, nous avons eu beaucoup d'attente pour être servies. Le repas a duré pas loin de 2h30, 3h. C'est un peu dommage. La serveuse était correcte et sympathique.
Juste un dernier mot sur la déco : c'est super joli, avec des tableaux, des rideaux donnant un air théâtral à la salle.
Une adresse à retenir pour les grandes occasions.
Le Jardin de la Tour
9, rue de la Tour
84 000 AVIGNON
Tel : 04 90 85 66 50
Fax : 04 90 27 90 72 

http://www.jardindelatour.fr/

Repost 0
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 12:24

Joseph-Gordon-Levitt.jpg

HetahLedger.jpg

Heath Ledger et Joseph Gordon-Levit.

Ce n'est pas peut-être pas évident sur ces deux photos mais quand on voit les films Ten Things I Hate About You et le film (500) jours ensemble, on sent une filiation entre les deux acteurs.

Repost 0

Présentation

  • : Lili, la Freudreuse
  • Lili, la Freudreuse
  • : De l'écriture, de la réflexion et un soupçon de légèreté pour un plat qui se mange à toute heure de la journée
  • Contact

Recherche

Catégories