Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 11:28

Ce film se déroule dans une cour d'assises dans le Pas-de-Calais. On suit le procès d'un père accusé d'avoir tué son bébé de 7 mois à coups de rangers. L'important n'est pas le procès et son verdict. Mais la caméra suit le président de la cour d'assises incarné par Fabrice Luchini. J'avoue avoir plus souvent suivi des procès dans les séries et films américains que d'autres nationalités. J'ai peu vu des procès anglais, allemand ou français. On en arriverait presque à être habitué par la cour américaine et être surpris par les autres. En Angleterre les avocats portent des perruques. En France, il y a cette fameuse hermine. Le témoin fait face au président et jurés de la cour d'assises. Les avocats sont de chaque côté de la cour. La disposition change les relations et les discours. Le témoin parle devant lui alors que les avocats tournent autour de lui.

La particularité de ce procès pour ce personnage ne tient pas au fait qu'il soit malade; mais qu'il reconnaisse une femme dans les 6 jurés d'assises. Il va la contacter et essayer de la charmer. Le film parle en parallèle du procès et de leur rencontre. C'est très fin. Par contre, l'accusé et sa femme, j'ai pensé à un moment donné qu'ils étaient un peu caricaturaux. Du fait de l'accent du Nord, de leur mine déconfite et de leur aspect un peu bébête. Mais on oublie ces critiques pour apprécier un film juste et touchant. Un joli film.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Lili, la Freudreuse
  • Lili, la Freudreuse
  • : De l'écriture, de la réflexion et un soupçon de légèreté pour un plat qui se mange à toute heure de la journée
  • Contact

Recherche

Catégories