Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 23:52
J'ai assisté à la première de cette pièce, le 13 février 2010. Grande première à double titre : première fois que ma mère venait à la Comédie française et première fois que la Comédie française jouait une pièce écrite par Dario Fo. C'est l'un des rares auteurs à entrer de son vivant dans le répertoire de cette grande Maison. Le soir de la première, il a pu monter sur scène pour le Bis.

Mystère Bouffe est une pièce qui détone vraiment du répertoire habituel de La maison. Humour provocateur italien et  moderne. La mise en scène a décomposé la scène en deux parties grâce à un tulle. En avant-scène, un comédien est seul en scène. Habillé en noir, il nous offre, tel un bouffon, un monologue incarnée par des anecdoctes inspirées par la Bible et les récits moyen-âgeux. Derrière le tulle, entre deux monologues, sont représentés les derniers instants du christ : procession, mise en croix...

L'auteur s'appuie sur la figure du Moyen-Age du jongleur-bouffon. Il fait rire les grands de ce monde, tout en se moquant ouvertement de leur bêtise. Il démystifie les discours hypocrites des puissants. Cela vait ressortir un hymne au peuple, aux petites gens. Spectacle engagé à la fois pour les comédiens qui se donnent à fond mais aussi pour les thèmes abordés. Attention pas d'international ou de discours politique, juste des réflexions sociologiques appuyés sur la vie du christ romancée, mais aussi sur la condition d'un cochon en relation avec Dieu...

Tel un plat connu qui, mis en bouche, détonne par les saveurs qui explosent, cette pièce manie le rire et le grostesque pour dénoncer l'oppression et le mensonge. Les comédiens nous donnent un jeu impressionnant de justesse et de drôlerie. La mise en scène est sobre et offre ainsi toute sa place au jeu et au texte.

A voir absolument jusqu'au 19 juin 2010
Mystère Bouffe et fabulages
2, rue de Richelieu
Place Colette
75001 Paris


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Lili, la Freudreuse
  • Lili, la Freudreuse
  • : De l'écriture, de la réflexion et un soupçon de légèreté pour un plat qui se mange à toute heure de la journée
  • Contact

Recherche

Catégories