Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 11:54

MinuitaParis.jpgDernier film de Woody Allen, Minuit à Paris nous raconte la visite d'un couple d'américains à Paris : un écrivain de scénarii essaie de finir son roman. Il est fiancé avec Inès une blonde qui accompagne ses parents. Son père est sur Paris pour affaires. Gil, tombe fou amoureux de Paris. Il aime déambuler dans les rues de Paris et rêve d'un âge d'or qu'il situe dans les années 1930, l'époque d'Hemingway, Picasso, Fitzgerald, Dali, Bunuel... Et à minuit, une voiture l'emène à leur rencontre mais aussi à la rencontre d'Adriana, muse de grands peintres. Gil avance sur son roman et se rend compte des différences avec sa fiancée. Elle est en admiration devant Paul, homme très pédant et n'aime pas les mêmes choses que son fiancé.

 

C'est un Woody avec ce qu'on aime de cher Allen. On voit très vite que Gil est comme le personnage de "Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu", Roy joué par Josh Brolin, un écrivain en phase d'écriture et de tension avec sa femme qui préfererait que son mari ou fiancé ait un travail stable et ne soit pas un artiste en quête perpétuelle. Alors que le précédent film manquait de peps, Minuit à Paris nous donne le sourire, nous fait rire (un peu) et nous émeut (beaucoup).Les acteurs très bien dirigées sont de très grandes qualités. Les personnages sont attachants, sauf peut-être Inès qu'on aimerait bien claquer de temps en temps... ;)

 

J'ai beaucoup pensé à ma propre histoire. Cela fait 10 mois que j'ai quitté Paris. C'est une ville où déambuler un dimanche est un régal sans nom. J'ai aussi pensé à un ami, écrivain, qui écrit et réécrit son roman. Je me suis demandé quels seraient les artistes qu'il aimerait rencontrer, quel serait son âge d'or. Et enfin, j'ai pensé à mon chéri, à toutes nos divergences, à toutes nos différences.

 

Ce film est très juste et donne le sourire. C'est une vraie comédie romantique. Un beau film à voir.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Olivier F 26/08/2011 14:50


Curieusement, je ne crois pas en un âge d'or et je n'aurais envie de rencontrer personne... tout simplement parce que je serais trop timide pour dire quoi que ce soit à qui que ce soit :-)
On peut rêver, comme certains, de Saint-Germain et du début des sixties, du Flore, des cafés d'artistes et des éditeurs passionnés, mais on oublie souvent que ce désir de vivre était attaché de
près à une peur quotidienne d'un conflit atomique présumé imminent... Chaque période a son "monstre" finalement.

Non, je n'irai pas au pied de l'église attendre minuit, même si j'ai adoré ce film... Je me sens trop bien dans le présent (même si je le cache soigneusement) pour vouloir être ailleurs.


Présentation

  • : Lili, la Freudreuse
  • Lili, la Freudreuse
  • : De l'écriture, de la réflexion et un soupçon de légèreté pour un plat qui se mange à toute heure de la journée
  • Contact

Recherche

Catégories