Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 10:14
Juliet Forrest fait appel aux services du détective privé Rigby Deardon pour enquêter sur la mort accidentelle de son père. Il commence son enquête à partir d'une étrange liste de noms figurant sous l'intitulé  : "les amis de Carlotta". Etait-ce un accident de voiture ? un assassinat ? Qui est Carlotta ? Pourquoi y a-t-il une liste d'amis et une liste d'ennemis ? Qui a voulu tuer un savant fabricant de fromages ?
http://storage.canalblog.com/34/84/131750/49053826_p.jpg
Réalisé par Carl Reiner, cette oeuvre en noir et blanc s'appuie sur quatre comédiens et des extraits de films connus. Steve Martin donne ainsi la réplique à Ava Gardner ou Humphrey Bogart par un procédé d'intégration d'extraits. Intéressante idée.

Film bizarre, un pastiche des films noirs des années 40 qui "incorpore" quelques grandes scènes du genre. Les raccords sont très bien faits. Véritable prouesse technique. Sur le site de l'Internaute, un article dédié au film se termine par des compliments : "un petit chef œuvre d'humour absurde qui devrait ravir à la fois les amateurs de films noirs et les fans de "Y a-t-il un pilote dans l'avion"." Les amateurs des films du genre "y a-t-il un pilote dans l'avion ?" à mon avis ne retrouvent pas les délires dans ce film. Il y a de l'humour, mais les gags ne sont pas aussi grotesques que dans la comédie avec Leslie Nielsen. Cette comédie précède (voire ouvre la voie) aux futurs films de cette série, sans s'inscrire totalement dans cet humour absurde et burlesque. Il utilise des effets comiques de façon plus légère et ponctuelle. Dès le départ, la rencontre des deux protagonistes se fait sur une base comique. La jeune femme tombe dans les pommes, le détective la rattrape, la secoue légèrement pour essayer de la réveiller, puis l'installe sur un canapé. Lorsqu'elle reprend ses esprits, le détective est en train de remettre ses seins en place, lui explique-t-il. Visuellement rien n'est exagéré tout est fait en légèreté, mais du coup, le rire n'explose pas. On s'amuse. C'est un peu ainsi tout le film, l'humour décalé nous amuse.

Autre critique intéressante : http://roroblog72.canalblog.com/archives/2010/01/27/16693489.html


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Lili, la Freudreuse
  • Lili, la Freudreuse
  • : De l'écriture, de la réflexion et un soupçon de légèreté pour un plat qui se mange à toute heure de la journée
  • Contact

Recherche

Catégories