Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2008 7 13 /07 /juillet /2008 16:03
Birdy, film d'Alan Parker de 1984, est inspirée d'une nouvelle de William Wharton. L'histoire se base sur la relation amicale entre Al et Birdy. Al donne le surnom de Birdy à son ami en découvrant sa passion pour les oiseaux. Une passion dévorante.
La rencontre entre ces deux jeunes hommes se passent lorsqu'ils sont au lycée. La relation s'établit vite sur l'envie de réaliser un projet qui rapporte de l'argent. Le premier est de transformer de simples pigeons en pigeons voyageurs pour les revendre ensuite. Etre à deux les rend plus fort.
c'est pourquoi à leur retour du Vietnam le psychiatre appelle Al pour sortir Birdy de son mutisme. De deux manières différentes, les deux hommes sont perturbés par l'expérience de la guerre. La psychologie est une science humaine au sens premier du terme, avec ses aléas et ses difficultés. Pas une définition d'une maladie, pas de médicament ou d'équation pour solutionner un problème. Il n'existe que des hypothèses, des tâtonnements pour évoluer vers une petite ouverture de compréhension. L'âme humaine n'a pas de définition universelle. Celle de Birdy est mi-humaine, mi-oiseau. Cet Icare des temps modernes est un incompris, même son ami le plus proche lui refuse son statut mi-homme mi-animal. A quel moment une simple obsession doit-elle être considéré comme un dérangement mental? A quels critères décide-t-on qu'il est fou? et non un passionné des oiseaux?
Nicolas Cage manque légèrement de subtilité, face à Matthew Modine qui exprime dans son visage et par ses yeux toutes les pensées qui traversent son esprit. La réalisation et la photo donnent une touche intéressante au filme. Mais le choix de la musique est assez surprenante, voire en décalage. Elle n'est pas une musique de fond mais bien un touche supplémentaire. Elle déroute.
Film intéressant, loin d'être chef d'oeuvre, il permet toutefois de réfléchir et c'est déjà beaucoup. :) 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Lili, la Freudreuse
  • Lili, la Freudreuse
  • : De l'écriture, de la réflexion et un soupçon de légèreté pour un plat qui se mange à toute heure de la journée
  • Contact

Recherche

Catégories