Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 20:30

Guillaume Canet vit sa crise de la quarantaine à cause d'une réflexion d'une jeunette qui lui dit ne pas être rock n roll et ne plus faire partie de la liste des acteurs français baisables. Il va du coup remettre en cause le rôle de père qu'il est en train d'incarner dans le film en cours. Il renversait le côté pépère du tournage en cours. Il va sortir faire un poker, sortir en boîte, prendre la cocaïne, tenter une folie... Et cette crise va bouleverser sa vie professionnelle et personnelle.

On rigole, un peu, on sourit parfois. Mais j'ai ressenti à la fin un certain malaise, une impression de me moquer des malheurs de quelqu'un. La fin, sans vous la révéler, se veut joyeuse mais je l'ai trouvé longue et triste. Les scènes qui m'ont le plus réjouie étaient les rêves musicales de Canet. Marion Cotillard est très drôle tout en étant très juste.

Le film souffre de quelques longueurs. Je ne suis pas contre un humour potache mais la dernière blague tire trop en longueur et alors que j'entendais des rires dans la salle, je ne riais plus du tout. Alors finalement ce film est pas trop mal, mais aurait pu être beaucoup plus drôle.

Partager cet article

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lili, la Freudreuse
  • Lili, la Freudreuse
  • : De l'écriture, de la réflexion et un soupçon de légèreté pour un plat qui se mange à toute heure de la journée
  • Contact

Recherche

Catégories