Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 22:53

Je ne vais pas parler du magnifique film de Jean Renoir, malheureusement. Mais je vais évoquer le spectacle de la Comédie française avec une mise en scène de Christiane Jatahy.

Le spectacle commence par un film de 26 minutes se déroulant à l'extérieur puis à l'intérieur du théâtre de la Comédie française. Le lieu devient à l'occasion le manoir du personnage principal, Robert. Il accueille de nombreux invités dont André Jurieux accueilli en héros. Après le film, Robert s'adresse au public avec un micro. Il lui demande son avis, puis les invités le réclame. L'écran remonte, la scène est nue. Les comédiens boivent, dansent et chantent trois ou quatre chansons. Face à ce début de spectacle, je me sens exclue. Je vois devant moi deux jeunes filles les bras en l'air, souriant et riant. Je trouvais que cela ressemblait à un cabaret bas de gamme et sans intérêt. Peut-être que les comédiens du français s'amusaient mais, moi, je trouvais cela d'un ennui sans nom.

Après ce passage sans intérêt pour l'avancement de l'histoire, on découvre enfin les différentes relations entre les couples et leurs amants respectifs. Du côté des maîtres et du côté des domestiques. Dans le film de Jean Renoir, c'est le cœur de l'histoire, ce parallèle entre les histoires des domestiques et des maîtres. Mais dans la pièce c'est mal fait. C'est comme la chasse dans le film qui est présentée dans la pièce par une course poursuite entre des hommes chasseurs et des femmes déguisées en lapin. La course est illustrée en film avec seulement comme bande-son le souffle accéléré par l'effort et la peur. J'ai trouvé ce passage déplacé et vulgaire.

La fin est encore un film. Les comédiens reviennent sur scène en arrivant par la salle et on voit défiler les crédits des films et du montage comme au cinéma. Dès le début du spectacle, je me suis fait la réflexion que j'avais payé trente euros et franchement c'est hyper cher pour du cinéma, déjà que je refuse de payer dix euros une séance de cinéma. J'accepte de payer plus cher du théâtre pour voir du spectacle vivant, des comédiens sur scène. Des comédiens qui s'expriment, hésitent et nous regardent. L'utilisation du film, de la caméra et d'un drone me donne l'impression que la mise en scène fait joujou avec des gadgets pour paraître moderne. C'est assez ridicule et cela n'apporte rien à mes yeux. Quelle déception ce spectacle. C'est vraiment le genre de théâtre que je déteste.

Partager cet article

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Théâtre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lili, la Freudreuse
  • Lili, la Freudreuse
  • : De l'écriture, de la réflexion et un soupçon de légèreté pour un plat qui se mange à toute heure de la journée
  • Contact

Recherche

Catégories