Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 17:45

Tout est dans le titre ! Cette pièce de Strindberg parle de la paternité. Le père semble d'abord paranoïaque et misogyne. Mais plus la pièce avance, plus sa paranoïa se transforme en folie.

Il ne vit qu'avec des femmes, sa femme, sa fille, sa belle-mère et sa nounou. Il se sent isolé. Sa relation avec sa fille est tendre et forte. Mais sa femme tente tout pour le dominer. Elle n'accepte pas le choix du père d'envoyer la fille à la ville pour compléter ses études. Et la pièce tourne autour de ce conflit.

C'est une pièce tout en tension qui mène vers le drame. J'ai adoré Michel Vuillermoz qui incarne le père. Un mélange de force et de faiblesse. Par contre, le choix d'une mère très pleureuse m'a un peu dérangée. Je l'aurais peut-être plus imaginé comme une Folcoche, froide et distante. Mais en réfléchissant un peu, on comprend que cette mère n'est pas une femme froide, c'est plutôt une manipulatrice qui use de tous les moyens pour atteindre son but.

La pièce ouvre une réflexion sur la paternité. Ce n'est pas aussi évident que la maternité. Une mère porte son enfant avant de vivre un accouchement qui ne la fera jamais douté d'être mère. Alors qu'un père... Il ne peut jamais être sûr que c'est bien lui le père de l'enfant qu'il éduque et qu'il aime.

La mise en scène est proposée par Arnaud Desplechin. Le fait qu'il vienne du mode du cinéma m'a fait espérer des innovations. Dans les premières scènes, il y a un vrai travail sur la mise en lumière. On sent bien le temps qui passe, les différents moments de la journée. Mais le second temps de la pièce, la mise en scène devient très classique, sans grande surprise. Il faut dire que le drame se noue. Le metteur en scène a du coup privilégié la sobriété. Cela donne une grande pièce, forte et douloureuse avec des comédiens très bons.

Père à la Comédie Française, place Colette du 19 septembre 2015 au 4 janvier 2016

Partager cet article

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Théâtre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lili, la Freudreuse
  • Lili, la Freudreuse
  • : De l'écriture, de la réflexion et un soupçon de légèreté pour un plat qui se mange à toute heure de la journée
  • Contact

Recherche

Catégories