Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2015 6 07 /03 /mars /2015 18:09

Film de Paul Thomas Anderson

Comment résumer ces 2h30 d'enquêtes imbriquées l'une dans l'autre ? Doc Sportello est contacté par son ex-petite-amie pour retrouver son ami qu'elle croit avoir été interné par sa femme et son amant pour des questions d'argent. il est également sollicité pour deux autres enquêtes qui s'avèrent toutes tourner autour de Michael Z Wolfmann, un promoteur immobilier juif qui a donné sa sécurité à des motards nazis. Doc Sportello est un détective privé et son côté hippie est en opposition avec le flic strict incarné par Josh Brolin.

Au début du générique de fin, j'avais le sourire aux lèvres. J'avais bien aimé ce film, même si j'ai trouvé quelques longueurs. Il rappelle d'autres films, il mêle le polar, la comédie, le film noir et le film léger. C'est vraiment un aspect que j'ai apprécié. Le scénario est une adaptation du livre de Thomas Pynchon. Je n'ai pas lu le livre mais le film m'a donné envie de le découvrir. Dans des critiques, j'ai lu que le livre était encore plus complexe que le film. Mes amis m'ont dit ne pas avoir tout suivi ni compris l'intrigue. J'ai été plus à fond dans l'histoire et les personnages. Le côté "on prend toutes les drogues qui passent" n'est pas dans le style de Las Vegas Parano. Il n'y a pas de moment où on voit les délires des hippies. L'intrigue est focalisée sur le détective privé et ses enquêtes. Le personnage de Josh Brolin aurait pu être plus présent, pour faire ressortir les différences entre les deux enquêteurs. Le personnage joué par Benicio Del Toro est l'avocat de Doc Sportello, un spécialiste du droit marin, il a seulement quelques scènes, mais il est vraiment sympa. Un autre personnage qui fait quelques apparitions et qui est assez attachant est celui joué par Owen Wilson. Pareil, on aurait bien aimé comprendre le pourquoi du comment de toutes ses aventures. Mais le film étant déjà assez long, il a bien fallu faire des coupes dans l'histoire.

Du coup, cela donne un film avec plusieurs séquences que j'adore et des longueurs sans intérêts. La bande-annonce m'a donné tellement l'eau à la bouche qu'en fait elle est presque mieux que le film. Le film manque un peu d'énergie ou alors plus d'humour car dans la bande-annonce, vous avez déjà tout vu. Alors, oui je suis critique, mais je reste positive sur le film. Il mérite d'être vu mais restez bien concentré pour ne pas vous embrouiller avec toutes les intrigues.

Partager cet article

Repost 0
Lili, la Freudreuse - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lili, la Freudreuse
  • Lili, la Freudreuse
  • : De l'écriture, de la réflexion et un soupçon de légèreté pour un plat qui se mange à toute heure de la journée
  • Contact

Recherche

Catégories